Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube

Nouveau :

Telegram


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

20 années d'expériences pour vous informer.

Peugeot e-2008 - Essai détaillé - Le crossover idéal pour le quotidien

Peugeot e-2008 électrique
Ses points forts

Face avant audacieuse
Présentation et finition
Habitabilité & aspects pratiques
Recharge à 100 kW
Ses points faibles

Pas d'affichage niveau batterie en %
Autonomie autoroute
Confort avec les jantes de 18

Historique et présentation

Peugeot e-2008 électriqueC'est sûr que c'était une bonne idée. Il y a une génération, on trouvait dans la gamme Peugeot, les 206, 306 et 406. Aujourd'hui, il y a toujours la gamme traditionnelle des 208, 308, etc... Mais il y a en plus une gamme familiale, ou débridée, plus aventurière, avec les 2008 et 3008. La première existant dans une version électrique e-2008, nous l'essayons avec un préjugé favorable, puisque nous avions naguère apprécié l'e-208 avec qui elle partage toute sa technique. Notre voiture d'essai est une e-2008 GT Pack, elle impressionne dès le premier coup d'oeil, avec une face avant d'une aggressivité rare. Ce ne sera pas la voiture pour passer inaperçu, Peugeot aura pris un risque en validant un design aussi osé, mais cela a payé. Certains mois de l'année dernière, la Peugeot 2008 a été la voiture la plus vendue en Europe, toutes catégories confondues.

Technologie

Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueIl n'y a là pas grand chose à dire, puisqu'il n'y a rien d'original sous le capot de la 2008. Rien ne change par rapport à l'e-208, on retrouve donc une machine électrique de 100 kW, avec 300 Nm de couple, qui se nourrit à une batterie d'une capacité de 50 kWh, dont 46 kWh sont utiles. La recharge peut s'effectuer avec un courant d'une puissance jusqu'à 100 kW, il est donc possible de remonter de 10 à 80 % de charge en moins de 30 minutes. Au quotidien, le chargeur embarqué a une puissance de 7,4 kW, ce qui permet une recharge complète en 7 heures. Nous pensons que c'est satisfaisant, mais on notera l'option (400 €) du chargeur AC triphasé 11 kW, qui permet une recharge complète en quelques 4h30. A retenir pour l'automobiliste qui a des bornes 11 kW près de chez lui.
Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueL'autonomie WLTP officielle est... Variable. Avec les nouvelles normes en effet, l'homologation est affreusement complexe, et l'autonomie est ainsi de 337 km sur la 2008 Active de base, avec des jantes de 16 pouces. Elle est de 335 km pour la 2008 Style, qui est toujours dotée de jantes de 16 pouces, ou de 341 km sur les finitions Roadtrip ou GT, lesquelles reçoivent des jantes de 17. Elle est la meilleure sur la finition Allure, à 342 km, avec des jantes de 17. Sauf bien sûr si on prend l'option des pneumatiques 4 saisons... Ce devient franchement compliqué, mais parce que les écarts sont finalement très faibles (2 % au maximum), nous déconseillons de choisir sa 2008 en fonction de son autonomie officielle. Surtout quand Peugeot a eu l'excellente initiative de rendre la motorisation électrique accessible dans tous les niveaux de finition.

Intérieur et équipement

Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueSi vu du dehors, la 2008 est très différente de la 208, au volant, c'est tout pareil. La seule différence est au niveau du capot, peu plongeant, et donc très visible, ce qui se est finalement plaisant. Cela met en confiance. On retrouve donc l'i-Cockpit, avec le petit volant qu'on positionnera juste en dessous du boitier d'instrumentation. Avec les années, on s'est finalement habitué à lui, mais si c'est différent, cela n'est pas pour autant supérieur à un tableau de bord conventionnel. Un plus tout de même, encore qu'on doive sans lasser après un temps, est l'instrumentation avec affichage 3D. Les chiffres semblent flotter, cela pourra impressionner les passagers occasionnels. C'est à l'arrière que tout change, puisque l'empattement est accru de 65 mm par rapport à une 208, il atteint 2,61 m, et la longueur gagne 24 cm pour atteindre 4,30 m.



Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueLes portières arrières ont aussi été allongées – il est vrai que celles de la 208 sont particulièrement courtes – pour donner des places arrières très habitables, où il est facile d'accéder. Et pour ce qui est du coffre, il y a là aussi un immense progrès, avec une contenance qui passe de 265 litres sur la 208 à 388 litres sur ce 2008. Juste un peu moins que la 2008 essence, qui propose elle un volume de 410 litres. Clair donc, que la première est une citadine, alors que la 2008 a tout de la petite familiale. Pour autant, si on la regarde de profil, avec une hauteur raisonnable de 1,55 m, la 2008 n'est pas un vrai SUV. Elle a plus l'allure d'un break compact, et ceux qui s'émeuvent de la prolifération des SUVs ne devraient alors rien trouver à lui redire, qui passe sans tricher tous les critères d'acceptabilité urbaine. L'auto séduira de même pour sa présentation et sa finition. C'est important, parce que dans cette version électrique en effet, le prix de base hors bonus est élevé : 37 550 € pour la finition Active, ce qui est plutôt beaucoup pour une auto de ces dimensions (cherté de la propulsion électrique), mais on n'est pas déçu en s'installant à bord.

Performances et tenue de route

Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueSur la route, j'ai été surpris. Et pas en bien. Ce doit être mon passé qui est en cause, puisque toutes les Peugeot que j'ai jamais conduites étaient des voitures très confortables. Les ingénieurs Peugeot savent faire des suspensions remarquables, alliant douceur et précision des trains roulants. De cela, je suis absolument convaincu. Mais ici, probablement parce que cette version électrique fait presque 300 kg de plus que la version essence, et peut-être aussi pour une autre raison que j'ignore (?), les suspensions de la 2008 électrique sont très fermes, avec des capacités d'amortissement qui m'ont paru trop faibles. Une orientation assurément agravée sur ma voiture d'essai par des jantes, au demeurant très jolies, d'un diamètre de 18 pouces. Il y en a sans doute qui apprécieront cette raideur sportive, qui apprécieront cet amortissement plus sec, mais si ce sont des habitués de la marque, il faut leur dire, qu'attention, ce n'est pas le confort Peugeot auquel le lion les avait habitué. Dans tous les cas, nous recommandons d'éviter les jantes de 18 pouces, et d'acquérir la 2008 avec des jantes de 16 ou de 17, bien suffisantes, et assurément plus confortables.
Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueLe volant aussi est dur. J'aurais apprécié que son revêtement soit plus épais, qu'il y ait une sorte de rembourrage sous la main. Parce qu'avec ce petit volant, on a un peu l'impression de piloter un jouet, ce volant est alors une forme de rappel à la réalité. Il est aussi très froid en hiver, là aussi plus de rembourrage aurait un effet positif. Comme presque toutes les électriques, la sensation de puissance est immédiate, on démarre vite aux feux rouges. Il y a un mode B qui augmente un peu la regénération d'énergie au freinage, mais pas assez pour ne conduire qu'avec son seul pied droit. Je ne m'en plaindrais pas. Une commande de freins séparé donnant toujours un meilleur contrôle que lorsqu'elle est couplée avec celle de l'accélérateur. On réservera ce mode B à la montagne. L'auto possède aussi des modes Eco ou Sport. Le premier sert surtout à poser une feuille de ouate entre le pied droit du conducteur et le moteur, il réduit la puissance de l'air conditionné aussi, et quant au second, il pourrait constituer le mode normal. Car bizarrement, on n'a pas toute la puissance en mode normal. Il faut actionner ce mode Sport pour tout avoir et la voiture ne l'enregistre pas. Si on coupe le contact, l'auto retourne au mode normal au redémarrage.



Peugeot e-2008 électriqueJ'aurais alors roulé plus de 90 % de mon essai en mode normal, et si je ne me suis pas ennuyé, j'aurais regretté la vivavité, et le côté joueur de l'e-208. Plus grosse, plus lourde, je m'attendais bien sûr à des différences, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elles soient aussi flagrantes. S'il est possible d'imaginer une version sportive de l'e-208, ce serait considérablement plus difficile pour cette e-2008, à qui des rôles de sage familiale conviennent beaucoup mieux. C'est en ville que je l'ai apprécié le plus, avec une position de conduite juste un petit peu haute, pour être au-dessus des voitures courantes mais sans plus, et avec des dimensions hors tout qui restent raisonnables pour garantir une excellente maniabilité. Et c'est bien sûr en ville que les avantages de la propulsion électrique, douceur et silence de fonctionnement, sont les plus grands.

Consommation, efficacité énergétique

Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueUne mesure précise de la consommation électrique exige de savoir à tout moment le niveau de charge batterie, mais l'e-2008 rend cette tâche inutilement complexe, puisque cette donnée n'est pas au programme de l'instrumentation normale... En roulant doucement sur un parcours lent, nous avons relevé une consommation de 14 kWh/100 km, mais en conduite urbaine normale, il faut plutôt tabler sur une consommation de 15 ou 16 kWh/100 km. Soit 15/20 % de plus qu'une e-208 dans les mêmes conditions. Avec une batterie de 46 kWh utiles, il sera donc difficile d'atteindre les 300 km d'autonomie. Plus grave, sur l'autoroute, nous avons dû écourter notre test pour éviter de tomber en panne. Nous aurons relevé un peu plus de 26 kWh/100 km en roulant à 130 km/h. Ce qui est tout de même beaucoup, et ce qui limite sérieusement l'auto pour sortir de l'usage quotidien. Il est bien sûr possible de recharger à un courant de 100 kW, mais sur l'autoroute, il faudra prévoir de s'arrêter tous les 150 km, ce qui est trop. On notera pourtant que du fait d'un retard de la publication de cet article (mea culpa), notre voiture d'essai n'avait pas les améliorations apportées en fin d'année. Avec aussi la monte pneumatique très généreuse de notre voiture d'essai (18 pouces), on peut facilement parier qu'un millésime 2022 avec des gommes plus raisonnables consomme 7/8 % de moins. Une autonomie réelle de 300 km est donc désormais plausible.

Conclusion

Peugeot e-2008 électriquePeugeot e-2008 électriqueA la question de savoir si nous avons été convaincu par l'e-2008, la réponse est oui. Sans hésitation. Mais l'auto nous a plus convaincu par ses aspects pratiques, et sa présentation, que sa propulsion électrique. Parce que si elle est formidable pour le quotidien, son autonomie est trop limitée pour les vacances. Le parisien ne pourra aller sur la côte normande qu'en prenant le chemin des écoliers, et il faudra oublier la Méditerranée. C'est dommage parce que l'e-2008 a de nombreuses qualités par ailleurs. Le client préfèrera la version essence s'il veut voyager, mais... Il aura aussi la possibilité de choisir l'electrique, et de louer une grosse essence (une 5008 ?) pour les vacances d'été. Il est probable qu'avec les économies réalisées sur le budget énergie, puisque l'électricité est considérablement moins chère que l'essence, cela ne demandera aucun supplément sur le budget auto annuel.
Pour ceux qui savant compter, avec l'électrique, on s'y retrouve.


Laurent J. Masson







Dernières actualités de l'écologie automobile :


29-09-2022 — La première nouvelle Opel GSe est une Astra — Mais elle n'est pas électrique.

29-09-2022 — 1150 km en Flixbus sans pétrole avec l'Oleo 100 — Traverser la France au colza.

28-09-2022 — Peugeot e-208 : 4 % et 6 % d'autonomie en plus — Cela fait 10 % !

28-09-2022 — DS3 E-Tense : Stellantis affirme sa hiérarchie — DS doit être mieux que Peugeot.

27-09-2022 — Lamborghini a confirmé l'arrêt prochain du V10 — Disparition définitive.

27-09-2022 — China Car Custom SC01, premier mouvement de Xiaomi dans l'automobile — Une start-up bien financée.

26-09-2022 — Lidar : Volvo explique pourquoi Tesla a tort — Mieux vaut mesurer qu'interpréter.

25-09-2022 — La Citroën Berlingo recarrossée en 2CV fourgonnette — Kit bientôt disponible !

24-09-2022 — Volkswagen Gen Travel, un concept pour dormir — Pour de déplacer, aussi.

23-09-2022 — Eolien en mer, à Saint Nazaire, Macron se comporte enfin en président — Il était temps.

23-09-2022 — Renault 5 Turbo 3E, le losange en fait-il trop ? — Ce n'est pas une Alpine.

22-09-2022 — Mercedes-AMG C 63 S E Performance : complexité effrayante ? — Dernière étape à oublier.



Nos derniers essais :


Essai détaillé : MG ZS EV 70 kWh
Essai détaillé : MG ZS EV 70 kWh
— Une championne du rapport prix/prestations.

MG ; voiture-electrique
Essai détaillé : Skoda Enyaq iV 80
Essai détaillé : Skoda Enyaq iV 80
— Une tchèque électrique au meilleur niveau.

Skoda ; voiture-electrique
Prise en mains : Ford e-Transit
Prise en mains : Ford e-Transit
— La révolution du fourgon électrique est en marche.

Ford ; utilitaire-leger
Essai détaillé : Renault Captur E-Tech hybride
Essai détaillé : Renault Captur E-Tech hybride
— Au niveau de Toyota pour le rendement.

Renault ; voiture-hybride
Essai détaillé : Citroën ë-C4
Essai détaillé : Citroën ë-C4
— Originale et confortable, une vraie Citroën.

Citroen ; voiture-electrique
Essai détaillé : Suzuki Vitara hybride
Essai détaillé : Suzuki Vitara hybride
— Vrai hybride, vrai 4x4 mais toujours abordable.

Suzuki ; voiture-hybride
Essai détaillé : Peugeot e-2008
Essai détaillé : Peugeot e-2008
— Essai détaillé d'un crossover idéal pour le quotidien.

Peugeot ; voiture-electrique
Prise en mains : Ford Mustang Mach E GT
Prise en mains : Ford Mustang Mach E GT
— Appellation Mustang GT méritée.

Ford ; voiture-electrique
Essai détaillé : Volkswagen ID.3 batterie 45 kWh
Essai détaillé : Volkswagen ID.3 batterie 45 kWh
— Et si c'était elle la meilleure ?

Volkswagen ; voiture-electrique