Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

J'ai conduit la Nissan Leaf électrique en Corse

Nissan Leaf en Corse
Ses points forts

Accès à des bornes rapides gratuites
Services associés Nissan
Habitabilité et coffre
Comportement routier
Fiabilité établie
Ses points faibles

Ergonomie de la commande de regénération
Réglage de regénération manquant d'amplitude
Affichage par défaut des bornes lentes
Moins d'autonomie qu'une Zoé

Présentation

Nissan Leaf en CorseEssai réalisé les 10 et 11 octobre 2016.
Environ 160 km parcourus.

Fleuron de Nissan Electric, la Leaf est l'électrique la plus vendue dans le monde, et nous l'avons déjà conduite de nombreuses fois, mais Nissan nous a proposé quelque chose d'inédit : l'essayer en Corse, sur les petites routes mythiques du rallye du championnat du monde. Pour tous ceux qui croient que l'électrique est limitée à la ville, ce sera une nouvelle démonstration de sa polyvalence. Notre voiture d'essai est évidemment un modèle avec la batterie de 30 kWh, c'est la seule à prendre en considération selon nous. Le modèle 24 kWh, avec une autonomie de 20 % inférieure est toujours au catalogue en France (il ne l'est plus aux Etats-Unis), mais avec les capacités qui augmentent avec chaque nouveau modèle, il faut prendre le meilleur d'aujourd'hui pour écarter le risque de se retrouver avec une occasion invendable demain.

Nissan Leaf en CorseOn monte à bord sans surprise. On est en terrain connu. Nous retrouvons avec bonheur un intérieur clair et spacieux. Il y a de la place pour les genoux à l'arrière, et le coffre est plus que convenable pour une électrique. Il est même un peu plus grand que celui d'une Opel Astra. Le tableau de bord diffuse des informations réglables, et nous avons apprécié d'y voir pré-réglé pour notre essai, la charge restante. En %. Le tableau de bord donne aussi une autonomie calculée en km, selon une méthodologie qui ne peut qu'être fausse, puisque les paramètres peuvent toujours varier, alors que si on voit qu'il reste, par exemple, 57 % de charge batterie, l'automobiliste qui connait sa monture, sait tout de suite à quoi s'en tenir. L'indication de puissance est par contre beaucoup moins compréhensible.

Nissan Leaf en CorseAvec un seul rapport, un compte-tours ne serait pas très utile, mais les points lumineux en arc de cercle ne sont pas des plus lisible. C'est 1000 fois plus original que le très conventionnel compteur rond des Volkswagen électriques, mais c'est bien moins lisible. Le GPS ensuite ne peut cacher son âge, il est même en fait ennuyeux, puisque par défaut, lorsqu'on lui demande d'afficher les bornes de recharges, il affiche toutes celles de sa base, sans distinction. On peut heureusement le régler pour qu'il n'affiche que les bornes de recharge dignes de ce nom : les rapides.

Au volant

Nissan Leaf en CorseNous avons pris la route avec enthousiasme, puisque de tous les terrains où on peut essayer une auto, la Corse est assurément parmi les meilleurs. Nous n'allions d'ailleurs pas tarder à voir que nous ne sommes pas les seuls à le penser. Hasard amusant en effet, le jour même de notre essai, un club d'amateurs de sportives à sensation avait retenu le même parcours comme terrain de jeu. Nous avons ainsi conduit notre Leaf d'essai au milieu d'un groupe de Lotus Elise, de Caterham, sans oublier notre préférée, une superbe Alpine A310 rouge. Notre illustration rappellant combien ces autos sont basses, avec une tenue en virage qu'aucune voiture à vocation familiale ne peut approcher.
Nissan Leaf en CorseNissan Leaf en CorseNous avons essayé de suivre une Lotus Elise jaune sur la petite route corse. Nous avons essayé ! Et à certains moment, on y arrivait. Avec le couple immédiat du moteur électrique, la Leaf accélère bien de 30 à 70 km/h. En sortie de courbe, la Leaf part très bien, et dans les épingles, si l'auto n'est pas sportive, elle n'est jamais ridicule. Je ne l'aurais pris en défaut qu'une seule fois, et encore était-ce de ma faute. Car la Leaf n'est jamais piégeuse, elle a même une direction très précise. Qui pourrait toutefois avoir plus de rappel. Bref, cet essai en Corse a été une bonne surprise. Nous attendions la Leaf au tournant, et il y en a eu des centaines, mais la japonaise a passé l'épreuve avec les honneurs. Avec le réseau de bornes rapides nouvellement mis en place, le corse moyen peut sereinement envisager l'achat d'une électrique.

Consommation et efficacité énergétique

Nissan Leaf en CorseCôté autonomie, nous avons été bien loin des 250 km annoncés par le cycle NEDC. Mais il nous faut reconnaitre que nous n'avons pas vraiment conduit de manière écologique. Notre petite promenade du matin s'est achevé avec une batterie à 22 %, alors qu'elle était chargée à 100 % au départ. L'ordinateur de bord indiquant une autonomie de 216 km. Ce qui laisse imaginer une autonomie totale de 145/150 km, mais donc, on le précise bien, avec une conduite nerveuse. Conduite qui nous aura d'ailleurs permis de vérifier l'efficacité de la récupération d'énergie au freinage. En se mettant sur la position B, qui la maximise, par 2 fois en haut d'une longue descente, nous avons vu l'indication de charge batterie remonter d'1 %. Soit un gain théorique de 300 Wh, puisque la batterie a une capacité de 30 kWh. C'est formidable, mais la commande d'activation de la regénération accrue n'est pas assez ergonomique. C'est même à nos yeux le plus gros défaut de l'auto. Pour une conduite plus sportive, nous rêvons que la regénération soit encore plus forte, et que la commande devienne similaire au ralentisseur d'un poids lourd.

Conclusion

Nissan Leaf en CorseLa Leaf est donc encore dans le coup, et on comprend qu'elle soit devenu l'électrique la plus vendue du monde. A l'heure du choix cependant, et face à un concurrence qui s'intensifie, nous pensons que sa plus grande qualité lui est extérieure. Il est que son achat permet de rejoindre la galaxie Nissan. Cet univers, il regroupe tous les à-côtés que le constructeur a organisé pour faciliter la vie en électrique. Si par exemple un client Leaf a besoin de louer une voiture à grande autonomie pour ses vacances, il aura des facilités chez Hertz. S'il veut voyager en train, il reste peu de lignes, mais le client Leaf a des réductions pour l'auto-train. Enfin, le meilleur, ce sont les bornes de recharge gratuites. On connait les superchargers de Tesla, mais Nissan fait la même chose, et en bien plus grand, avec plus de 250 bornes rapides gratuites pour les automobilistes qui roulent en Leaf en France. C'est un véritable éco-système autour de la mobilité électrique, et... Il suffit d'acheter une Leaf pour y entrer.


Laurent J. Masson



Dernières actualités de l'écologie automobile :


30-04-2017 — Elon Musk invente les tunnels de l'horreur — Idée à enterrer.

29-04-2017 — BMW confirme son intérêt pour la pile à combustible à hydrogène — A Hanovre.

28-04-2017 — Boue et poussière au menu pour une Nissan Leaf — En Mongolie.

28-04-2017 — Volkswagen invente la roue libre automatique pour tous — Consommation zéro.

27-04-2017 — Waymo : des voitures autonomes mises à la disposition de tous — Bêta-testeurs demandés.

26-04-2017 — La future Audi électrique disponible à la commande — En Norvège.

26-04-2017 — Tesla va doubler son réseau de superchargeurs — Le meilleur encore meilleur.

26-04-2017 — Honda Clarity : la famille est au complet — Hydrogène, électrique ou hybride rechargeable.

25-04-2017 — Projet Toyota Portal : le poids lourd à hydrogène tout de suite — Sur le port de Los Angeles.

24-04-2017 — Qoros K-EV électrique : une ambition inédite — Supercar chinoise.

23-04-2017 — e-tron Sportback concept : Audi sera toujours Audi — Electrique et choc.

22-04-2017 — MG peut-il se réinventer avec une électrique ? — Pour revenir en Europe.

21-04-2017 — L'Opel Ampera-E à 39 330 € serait retardée en 2018 — Prix et disponibilité.

20-04-2017 — Mercedes classe S : d'abord avec un nouveau diesel — Un 6 en ligne.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée