Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Consultant en hybridation : Lotus

Mar 20/03/2007   —   Le petit constructeur de voitures de sport est aussi un cabinet de conseil et d'ingénieurerie, il démontre ses compétences avec le concept EVE.
Efficient, Viable, Environnemental. Voilà ce que signifie EVE, et il est incontestable que c'est enthousiasmant. Cela fait plusieurs années que Lotus travaille à réduire les émissions de ses modèles. Ils ont déja réalisé une version gaz naturel de l'Elise, une version superéthanol E85, mais pour faire une voiture hybride, ils sont partis d'une base Proton. Constructeur automobile malais, Proton est le premier actionnaire de Lotus. C'est alors tout logiquement à partir d'un de ses modèles, une GEN-2, que Lotus Engineering a développé une voiture à propulsion hybride. Actuellement, ils en ont même fait plusieurs.

La première était une midro-hybride, elle utilisait un alterno-démarreur de chez Valeo. Le même qui est proposé aujoud'hui à tous sur les Citroën C2 et C3. Lotus l'a essayé, il attribue à ce système une économie de carburant de 5 %. C'est toujours bon à prendre, mais pour celui qui en a les moyens, rien ne vaut une hybridation complète. C'est le concept EVE, et Lotus annoncer avec une fierté méritée, qu'il est parvenu à intégrer un tel système dans une traction avant qui n'avait pas été conçu pour cela à l'origine. Il s'agit d'une traction à moteur transversal, Lotus est parvenu à y décaler le moteur en arrière de la boite de vitesses, pour loger entre les deux un moteur électrique de 30 kW.

Avec une batterie NiMH dans le plancher du coffre, la voiture a toutes les fonctionnalités d'une Prius. Lotus explique que son prototype rejette ainsi 22 % de CO2 en moins que la Proton d'origine. Le gain en performances est encore plus impressionnant, puisqu'en combinant les 30 kW du moteur électrique aux 110 ch de l'essence, l'accélération de 0 à 100 km/h tombe de 12,6 à 9 secondes. Excellent, mais Proton n'a pourtant pas le projet, ni surtout les moyens de se lancer dans la production de ce prototype. Reste que si un autre constructeur les a, Lotus se dit capable de l'aider pour parvenir à transformer n'importe quelle auto en hybride. Essence ou diesel.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Lotus ; voiture-hybride