Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Toyota Auris HSD, un choc pour la Prius

Mar 02/03/2010   —   On peut prendre le pari que les ventes de Prius vont baisser partout en Europe.
Toyota Auris HSD
Nous connaissons la Prius comme la voiture phare des écologistes. Celle qui est en avance sur son temps (comme le dit son nom en latin), et celle que tous les autres constructeurs tentent d'égaler (sans guère de succès...). Grâce à sa technologie avant-gardiste, la Prius a obtenu un joli succès commercial. Pas en Europe certes, mais formidable dans son pays (la Prius fut en tête des ventes l'année dernière au Japon), et presqu'aussi exceptionnel aux Etats-Unis. Mais une bonne partie de ce succès était dû à sa spécificité. Sa particularité technologique, et son look original, immédiatement reconnaissable dans la circulation. Mais voilà l'Auris HSD. Une version hybride de l'Auris, la berline standard du segment C de Toyota, qui reprendra intégralement la chaine de traction de la Prius. Même moteur essence, même moteur électrique et même batterie, avec exactement les mêmes performances écologiques, sous la forme d'un identique rejet de CO2 de 89 g/km.

Toyota Auris HSD
Bien sûr, il faut s'en réjouir ! Plus il y aura de voitures hybrides, plus il y aura de voitures dont la technologie réduit les émissions de CO2, mieux ce sera. Mais nous voyons un problème marketing. Les conducteurs de Prius qui avaient la fierté de posséder une technologie unique devront partager avec les conducteurs d'Auris. Comment Toyota va t-il établir la supériorité de la Prius, et justifier son prix plus élevé, s'il ne peut plus se servir de l'atout d'une technologie unique, et plus performante que tous les autres modèles de sa gamme ? La Prius pourrait se réorienter pour devenir plus haut de gamme, mais cette voie aussi lui est bouchée, par la nouvelle Lexus CT200h... Nous espérons obtenir à Genève des informations sur la stratégie de Toyota pour positionner ces différents modèles, techniquement si proches les uns des autres.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; voiture-hybride