Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

La Fluence, première voiture française avec une boite CVT

Ven 02/11/2012   —   Mais sera t-elle vendue en France ?
Renault FluenceRenault Fluence X-TronicConsidérant que les berlines à coffre n'ont pas beaucoup de succès en Europe de l'Ouest, c'est à Istanbul que Renault a présenté sa Fluence restylée. La voiture adopte sans surprise la nouvelle identité stylistique de la marque au losange. On notera aussi à l'intérieur le même système R-Link qui est apparu avec la Clio, mais c'est sous le capot que se trouve les nouveautés les plus intéressantes. Il y a d'abord 2 nouveaux moteurs. Le premier est le 1600 DCI 130 ch. Soit le diesel le plus puissant de sa catégorie. Avec une boite à 6 vitesses, la Fluence ainsi motorisée se contente de 4,6 l/100 km, avec des rejets de CO2 de 119 g/km. Il y a ensuite un nouveau 1600 essence, de 115 ch, à priori peu intéressant, mais qui l'est pourtant puisqu'il peut être associé à boite de vitesses à variation continue (CVT).

De mémoire de journaliste, la Fluence est la première voiture française (même si elle est fabriquée en Turquie) à proposer cette technologie. Cette transmission est une X-Tronic, et il s'agit d'une nouvelle génération de CVT, tout récemment mise sur le marché par l'allié de Renault, Nissan. Reste qu'une CVT, c'est un peu le meilleur et le pire. Le meilleur est dans une douceur de fonctionnement inégalable avec une conduite coulée, mais le pire est dans un moteur qui mouline comme ce n'est pas permis si on veut une forte accélération. La solution est d'avoir un gros moteur, et les voitures à transmission CVT les plus agréables sont probablement les Audi V6.

Alors derrière la nouveauté technologique, on se gardera de s'enthousiasmer ou de condamner, surtout qu'il n'est pas encore confirmé que ce groupe propulseur soit proposé sur le marché français. Car la Fluence n'est aujourd'hui vendue dans l'hexagone qu'avec un diesel, et ce nouveau moteur essence à boite CVT est annoncé avec une consommation moyenne de 6,4 l/100 km, avec des rejets de CO2 de 149 g/km. Soit de quoi lui garantir un méchant malus... Dans les pays où il n'y a pas de malus, la Fluence 1600 X-Tronic sera disponible à compter de janvier.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault ; essence-diesel