Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

21 années d'expériences pour vous informer.

La Renault Zoé a trouvé son public

Mar 02/02/2016   —   Immatriculations de voitures neuves.
Renault ZoéLe mois de décembre 2015 avait créé la surprise. La Renault Zoé y avait battu tous ses records. Les français n'avaient jamais acheté autant de Zoé que ce mois-là. Ni même de voitures électriques tous modèles confondus. Décembre 2015 restera dans l'histoire de la voiture électrique ! On attendait alors la nouvelle année avec une certaine appréhension. Non seulement le mois de janvier a toujours été mauvais pour l'électrique, mais plus encore la Zoé. Avec l'idée que les immatriculations du dernier mois de l'année aient été un peu gonflées, on craignait le pire, mais on a eu du meilleur. On a immatriculé 733 Renault Zoé en France, en janvier. Ce qui met d'emblée la Renault électrique en 48° position dans le Top 50 du marché auto national. C'est certes plus de 50 % de moins qu'en décembre 2015, mais c'est plus de 250 % que janvier 2015. On peut donc enfin écrire qu'il y a un vrai public pour la Zoé dans l'hexagone, et qu'il est bien là tous les mois. Et on voit avec plaisir que la Zoé se vend mieux que nombre de petites essence, comme la Skoda Fabia ou la Nissan Micra.

Tous modèles confondus, le marché auto débute bien l'année en France, avec des immatriculations en hausse de 3,5 %, mais il faut déjà s'inquiéter pour le financement des bonus pour voitures électriques. Les voitures assujetties à un malus, celles qui rejettent plus de 130 g/km de CO2 ne représentent plus que 11,3 % du marché en janvier. Si cette tendance se poursuit, la prime de 3700 € pour la destruction d'un vieux diesel de plus de 10 ans, ne pourra pas durer toute l'année. On remarquera aussi que comme nous l'avions prédit, le scandale Volkswagen n'aura pas eu de grands effets en France. Les immatriculations de Volkswagen sont même en hausse de 12 % en janvier.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault ; commerce-distribution ; voiture-electrique