Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Carlos Tavares, défenseur de la mobilité individuelle

Dim 09/05/2021   —   Exemple à suivre.
Carlos TavaresLe monde change. On le voit changer sous nos yeux, parfois plus rapidement qu'on ne s'y attendait. La voiture électrique est l'un de ces changements en cours. Carlos Tavares, le patron du groupe automobile Stellantis, est spectateur comme tout le monde, mais il est aussi un acteur important. Il a donné quelques idées intéressantes dans le cadre d'une interview à l'hebdomadaire, Le Point, n°2542 du 6 mai 2021. Il y explique, comme nos lecteurs le savent, que Stellantis est bien armé pour la révolution de l'électro-mobilité, avec la Citroën ë-C4, l'Opel Corsa E, les Peugeot e-208 et e-2008, mais pour aller plus loin, M.Tavares s'interroge aussi sur les besoins et sur les désirs de mobilité. On le constate dans le discours politique, certains élus écologistes ne savent parler que de transports publics. Le patron de Stellantis se pose évidemment en défenseur de la mobilité individuelle, et à MoteurNature, nous penons qu'il a bien raison.

En France, comme dans tous les pays, il y a beaucoup d'endroits magnifiques, où il n'est tout simplement pas possible de se rendre en train. Et si on veut que des endroits privilégiés ne soient pas plombé par un tourisme de masse, comme c'est par exemple le cas à Barcelone ou à Cinqueterre (avant la pandémie, évidemment), la sélection par l'absence de moyens d'accès publics est un bon moyen. On espère que des leaders politiques oseront prendre position pour la mobilité individuelle. Maintenant qu'il est possible d'acheter des voitures zéro émission, ou à très faible émission, il n'y a plus de raison de condamner la voiture individuelle.

Illustration : © Le Point.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; politique-transport_France