Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Le mini-mini hybride Daihatsu pour les petites familles écologistes japonaises

Plus compact que compact

L'arrivée d'un nouvel hybride sur le marché est toujours un évènement, même si c'est au Japon, et s'il n'y a aucun projet de jamais l'importer dans l'hexagone. Mais ce nouvel hybride, à mille lieues de la remarquable Toyota Prius, en dépit de sa technologie de pointe, ce n'est pas vraiment un véhicule qui va faire rêver. Au hit-parade des voitures sexy, on l'imagine assez loin au classement, puisque c'est avant tout un véhicule utilitaire. Son nom est pourtant évocateur, puisqu'il s'appelle le Hijet, mais ce n'est que le début, et le nom complet est Daihatsu Hijet Cargo. Il existe en 2 versions : fourgon tôlé, ou fourgon vitré. Pour les usages encore plus utilitaires, il existe aussi une version pick-up, mais elle est en dehors du sujet de cette page, puisque pour l'heure, ce n'est qu'en version fourgon que Daihatsu le propose.

Assez courant au Japon, et importé au Royaume-Uni dans une version un peu différente, le Hijet Cargo appartient à la catégories des voitures kei, ces autos qui bénéficient dans l'archipel nippon d'un statut fiscal particulier, en raison de leurs dimensions ultra-compactes, et de la faible cylindrée de leur moteur (inférieure à 660 cm3). Le Hijet Cargo hybride possède les dimensions suivantes : 3395 x 1475 x 1875, chiffres en mm, et le second chiffre est celui de la largeur. Il accuse sur la balance une masse de 1010 kg, ce qui d'après les documents japonais en notre possession, fait 120 kg de plus que son équivalent non hybride. Mais indiquons-le clairement, il s'agit d'un vrai hybride, presqu'aussi sophistiqué qu'une Prius.

Sans être méchant, on attendait pas moins. Le concept de ce nouveau véhicule de série avait en effet été présenté au salon de Tokyo en 2003 (ci-contre), et c'était déjà un full-hybrid, comme l'était avant lui le concept Atrai Hybrid-IV, déjà au salon de Tokyo, mais en 2001 (ci-dessous). Découvrons maintenant sa technique. Le Hijet Cargo hybride de série est une propulsion, il est équipé d'un moteur thermique de 50 ch (37 kW), accompagné d'un moteur électrique de 9,4 kW (12,8 ch). Ce moteur thermique est un 3 cylindres de 659 cm3, c'est la mécanique habituelle de l'Hijet, très peu modifiée, alors que le dernier concept-car possédait un moteur modifié pour adopter le cycle Atkinson (à noter aussi que le Hijet non hybride existe dans une version turbo, elle donne 64 ch).

Le constructeur a volontairement simplifié le cahier des charges en passant à la série, on devine là l'intervention des comptables, qui n'ont évidemment pas envie de reproduire l'échec malheureux de la Suzuki Twin. En 18 mois sur le marché, la mignonne petite Suzuki n'aura convaincu que 280 clients ! Son fabricant l'a arrêté en février 2005, et le modèle a alors un bel avenir en collection, tandis que pour Daihatsu, cela a modéré les ambitions. Les objectifs de vente sont ainsi de seulement 300 exemplaires en 2006. On est loin du succès international de la Prius. Mais à un tarif qui est plus du double de celui de l'Hijet Cargo non hybride, il est clair qu'il sera difficile de faire signer le client...

L'hybride se conjugue mal avec petit. Petite série ou véhicule à petit prix, l'équation est difficile à résoudre, et à la limite, on s'interroge sur les motivations de Toyota à proposer ce modèle (la marque Daihatsu est sous le contrôle direct de Toyota). Volonté d'être présent avec un modèle hybride sur tous les segments ? Volonté de surprendre le client avec un modèle nouveau (c'est le premier mini-utilitaire hybride) ? Volonté d'expérimenter une certaine architecture technologique ? Nous penchons pour cette dernière hypothèse. L'Hijet hybride utilise en effet une architecture où le moteur est implanté longitudinalement, avec une boite automatique (pas une CVT, une automatique classique) en arrière du bloc (c'est l'architecture de la majorité des grosses voitures), et où les ingénieurs ont ajouté un moteur électrique entre ces deux éléments (illustration ci-dessus, le moteur électrique est bien visible au milieu). Dans 10 ans, nous pensons que la majorité des voitures hybrides seront de ce type.

C'est quasiment aussi efficace que la transmission plus complexe d'une Prius (certains ingénieurs disent même que c'est mieux, et que la transmission d'une Prius est à tirer par les cheveux, même si son fonctionnement ne mérite que des louanges), et c'est surtout nettement plus compact. Au moins 5 constructeurs travaillent en ce moment à cette architecture. On la verra en nombre sur les routes d'ici moins de 5 ans, et on verra l'année prochaine si les immatriculations de l'Hijet Cargo répondent aux attentes de son constructeur.

Mais ce que les passionnés attendent, c'est une version série des prototypes Ultra Fuel Efficiency (UFE), eux aussi présentés aux salons de Tokyo, en 2001 et 2003. Ci-dessus l'UFE II (en grand, avec l'UFE I en médaillon). Ces véhicules promettaient de faire voyager 4 personnes en ne consommant pas plus de 2 l/100 km. Sur leur simple style, ils devraient convaincre beaucoup plus de clients que l'utilitaire Hijet. C'est pour quand ?







Dernières actualités de l'écologie automobile :


20-07-2019 — La Prius hybride rechargeable a enfin 5 places — Le gros défaut corrigé.

19-07-2019 — Prime à la conversion, le dernier acte de De Rugy — Un grand coup de rabot, sauf pour...

19-07-2019 — Aiways U5 : la chinoise électrique arrive par la route — C'est donc qu'elle roule.

18-07-2019 — Lotus lance l'Evija, une hypercar électrique — Changement d'image.

17-07-2019 — Toutes les bornes de recharge Chargemaster accepteront les cartes de crédit — Les autres réseaux vont suivre...

15-07-2019 — Avec son système CVVD, Hyundai-Kia rejoint les meilleurs motoristes — Le moteur à combustion progresse toujours.

14-07-2019 — Une Lexus qui roule toute seule à Bruxelles — Histoire belge.

13-07-2019 — Ford va construire une électrique sur base Volkswagen MEB — Concurrents et partenaires.

12-07-2019 — Ford Transit hybride rechargeable, le modèle de série bientôt en France — Avant la fin de l'année.

12-07-2019 — Fiat confirme la production d'une future petite électrique — Mais tout n'est pas clair.

11-07-2019 — EXP 100 GT, la Bentley de dans 15 ans — Concept tout électrique.

10-07-2019 — Volkswagen ID3 : premier essai d'une électrique abordable qui charge à 125 kW — La concurrence battue.

10-07-2019 — La Mini électrique est arrivée, c'est la Cooper SE — Vraie Mini, donc pas autoroutière.

09-07-2019 — L'Opel Corsa-e est disponible à la commande — A partir de 30 650 €.



Nos derniers essais :


Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; essence-diesel
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
— Essai détaillé, est-ce le dernier ?

Renault ; essence-diesel
Ford Focus EcoBoost 125 ch automatique :
Ford Focus EcoBoost 125 ch automatique :
— Essai détaillé d'une nouvelle référence.

Ford ; essence-diesel