Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF

Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

100 Smart électriques et 500 bornes de recharge dans les rues de Berlin

Le tandem gagnant

Les voitures essence sont tellement faciles ! On les fabrique, et ensuite on les vend. Les voitures électriques sont plus complexes du fait de leur autonomie réduite. 100, 150, 200 km... On est loin de ce qu'offre une voiture diesel, qui est d'autant plus avantagée que le gazole se trouve dans des dizaines de milliers de stations. C'est ce qui fait penser aux promoteurs de la voiture électrique que le succès ne viendra qu'avec le déploiement de très nombreuses bornes de recharge, partout sur la voie publique.

Une expérience va être tentée à Berlin, par la réunion d'un constructeur automobile, Mercedes, et d'un producteur d'électricité, RWE. Un tiers est évidemment la ville de Berlin, qui va autoriser l'installation des bornes de recharge, mais il n'y a personne d'autre. On le souligne pour exprimer que les 2 parties n'ont pas juger utile de prendre un intermédiaire entre elles, comme le sera la société Project Better Place de Shai Agassi en Israël. Mercedes et RWE se sont parfaitement entendus, et les deux ont développé ensemble une interface de communication entre leurs produits.

C'est à dire que lorsque l'automobiliste branchera sa voiture à la borne de recharge sur la voie publique, il sera automatiquement « reconnu ». Il y aura un identifiant unique à l'intérieur de chaque auto, et comme un cookie sur un ordinateur, les voitures seront « marquées ». C'est un peu comme sur le forum de ce site. Il faut rentrer un identifiant et un mot de passe pour s'y connecter, mais après les avoir saisis une fois, ils restent dans la mémoire de l'ordinateur du visiteur. Il n'est plus besoin de les resaisir une seconde fois. Différence cependant, ici les identifiants de connection seront programmés par Mercedes, et le client n'aura pas le loisir de les effacer ou éditer.

La technologie a été développée conjointement par Mercedes et RWE, et elle se veut ouverte (à la différence de celle du Project Better Place qui est totalement fermée et propriétaire). Un autre constructeur automobile, ou un autre producteur d'électricité, qui voudrait en bénéficier est le bienvenu pour se joindre à Mercedes et RWE. A propos des voitures, Mercedes commencera avec des Smart Fortwo électriques, mais on sait déjà qu'il y aura par la suite des Mercedes électriques. La Smart, qui en les attendant, sera une version améliorée de celles déjà en essai à Londres.

Nous rappellons en effet qu'une première de série de 100 Smart électriques était entrée en test en 2006 dans la capitale anglaise. On a aussi vu la voiture sur plusieurs salons, et la décision de produire la Smart électrique en série a été prise ! Mais... Il faudra attendre 2010 avant de pouvoir la trouver chez un concessionnaire. On devrait cependant pouvoir la commander avant cela, et nous attendons d'autres manifestations promotionelles, avant le lancement effectif de l'auto. La voiture est équipée de batteries Lithium-Ion idéalement positionnées dans son plancher, mais on n'en sait pas plus.

Les caractéristiques de l'auto étant encore susceptibles d'évoluer avant sa commercialisation, Mercedes se montre très discret, il ne révèle aucun chiffre. Ce qu'on sait par contre, est que l'expérience ne débutera pas avant un an, parce qu'il faut le temps de fabriquer les voitures, et d'installer les bornes de recharge avec leur système de gestion centralisé. Et nous notons le volontarisme écologique de la capitale allemande, puisqu'en sus de ces 100 voitures électriques, elle va aussi accueillir une flotte d'autobus à hydrogène l'année prochaine. Avec également des restrictions de circulation pour les vieilles voitures les plus polluantes, Berlin donne l'exemple pour les autres capitales européennes.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


23-02-2019 — Volvo présente ses hybrides light — Après les hybrides rechargeables.

23-02-2019 — Formentor : la première Cupra originale est hybride rechargeable — Sous la forme d'un concept.

22-02-2019 — La 508 hybride par Peugeot Sport — Le lion fait saliver.

22-02-2019 — 500 taxis Toyota à hydrogène de plus à Paris — Quand Paris devient leader.

21-02-2019 — L'énorme challenge de la réduction des émissions des poids lourds — En Europe.

20-02-2019 — Avec l'Ami One, Citroën rend un drôle d'hommage à son créateur — Où est le progrès ?

19-02-2019 — Avec son Kuga Flexifuel, Ford relance l'E85 en France — Moins cher et moins polluant.

17-02-2019 — Mercedes cède à la mode des écrans tactiles géants — Pour le meilleur et pour le pire.

16-02-2019 — Les motards, ces voyous du réchauffement climatique — Statistiques 2018.

15-02-2019 — Un premier chargeur DBT Ultra sur la voirie en France — A Montrouge.

15-02-2019 — Macron annonce la construction de 2 usines de batteries — Pour doper l'électrique.

14-02-2019 — Rétromobile, un succès qui fait plaisir — Et réfléchir.

14-02-2019 — Taxe carbone : matraquer les pauvres plutôt que les riches — 86 députés anti-peuple.

14-02-2019 — La Honda électrique : son tableau de bord — Premier cliché officiel.