Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Nissan e-NV200 utilitaire électrique - Essai détaillé

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200
Ses points forts

Silence et douceur de la propulsion électrique
Rapport volume utile/surface au sol
Compacité du véhicule
Nervosité en ville
Coût d'utilisation très bas
Affichage de la charge batterie en %
Ses points faibles

Plus gros que la version diesel
Pas de choix de hauteur ni d'empattement
Réglage des rétroviseurs mal placé
Chargeur 32A ou Chademo en option

Historique et présentation

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200Essai réalisé le 26 juin 2014.

Nous avions essayé la version familiale Evalia, mais la version la plus intéressante du Nissan e-NV200 est incontestablement cette variante utilitaire. D'abord, parce qu'il est le seul sur le marché. Il n'y a aucun autre fourgon électrique fabriqué en série nulle part dans le monde, mais aussi parce que le NV200 est un modèle à part, distinct de tous les autres fourgons. Pourtant, la concurrence ne manque pas sur le segment. Il y a le Trafic, il y a le Transit, mais ils sont tous nettement plus gros que le NV200. C'est dire que pour celui qui fait essentiellement de la ville, la maniabilité de ce Nissan sera un atout maitre.

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Ce Nissan ne fait que 1,75 m de large. Pour situer, c'est 8 cm de moins qu'un Kangoo bien moins logeable. Quant à la longueur, elle est de 4,55 m, ou 4 cm de moins qu'une Peugeot 308 SW. C'est dire qu'au volant, on n'a jamais le sentiment d'être dans un gros véhicule, même si la position haute et le volant pas très vertical témoignent qu'on n'est pas dans une voiture normale. A noter pourtant que cette version électrique est plus longue de 16 cm que la version thermique. Elle est aussi plus large de 6 cm. La face avant a été redessinée pour être plus aérodynamique, autoriser le placement des ports de charge, et mieux protéger les piétons, ce qui n'est pas idiot considérant que ce véhicule démarre sans un bruit.

La technologie

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200De même que le diesel 1.5 DCI de la version thermique est partagé avec la Renault Clio ou le Nissan Qashqai (avec juste quelques différences), on trouve sous le capot du e-NV200 le moteur électrique de la Leaf. C'est néanmoins une grande surprise quand on lève le capot, avec un espace vide comme on n'en a plus vu sur une voiture particulière depuis plus de 40 ans ! Il devrait être possible d'y aménager un espace pour une boite à outils. Ou même n'importe quoi d'autre, puisqu'un moteur électrique ne chauffe pas (ou si peu). Comme sur la Leaf, il y a un mode B pour avoir plus de frein moteur, et on soulignera que les suspensions de cette version utilitaire sont exactement les mêmes que celles de la version civile, ou familiale : l'Evalia.

Intérieur et équipement

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200 Notre véhicule d'essai était équipé d'une partition, comme la plupart des utilitaires, on peut bien sûr commander le véhicule sans, avec à la place un rideau pour éviter les déperditions de la chaleur de l'habitacle. Mais on regrette qu'il n'y ait aucun choix pour l'empattement ou la hauteur. Tous les NV200 ont donc le même espace de chargement de 4,2 m3, avec une longueur de chargement au sol de 2,04 m. Nous précisons bien, au sol, puisque la cloison de partition n'est pas droite du tout. Elle recule d'une vingtaine de cm au niveau du plafond. Mais les portes coulissantes latérales (une seule est en série) dégagent une ouverture de 70 sur 117 cm, l'accès à l'arrière est donc très facile. La largeur intérieure entre les passages de roues est de 1,22 m et elle est de 1,50 m à mi-hauteur. La hauteur étant elle de 1,35 m au milieu.

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200Au volant, il y a un contraste saissant entre l'unique compteur du bloc d'instrumentation, la finition laquée noire du boitier rajouté à la console centrale, et... Tout le reste. C'est le mariage de la Leaf et du monde de l'utilitaire. Bon point pour l'instrumentation, avec l'affichage en pourcentage du niveau de charge de la batterie. C'est 10 fois mieux qu'une estimation de la distance restante. L'équipement est celui d'un utilitaire, et il sera suffisant pour le public visé, mais pour un automobiliste qui n'a pas l'habitude des marches arrières aux rétros, on apprécierait des radars d'aide au stationnement, un détecteur d'objets dans l'angle mort, des caméras, etc...

Performances et tenue de route

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200La position de conduite est utilitaire, et qui dit utilitaire en Europe, dit diesel. C'est donc un sentiment étonnant de décarrer en silence. Avec une démultiplication raccourcie (par rapport à la Leaf) pour autoriser 725 kg de charge utile, l'e-NV200 se révèle nerveux en ville, mais il est bridé à 120 km/h en pointe. Dans les petites rues du centre ville de Barcelone, nous avons apprécié sa compacité, et évidemment la douceur de sa propulsion électrique. Le clac-clac d'un diesel et le maniement d'une pédale d'embrayage sont des tares qu'on oublie vite, et qu'on n'a plus envie de connaitre après avoir essayé ce Nissan. Du moins tant qu'on ne va pas sur l'autoroute. L'e-NV200 y avoue vite ses limites, et un engin comme un Fiat Ducato 150 ch, bien que beaucoup plus gros et plus lourd, y montre plus de pêche. Il faudrait peut-être ajouter une boite de vitesses...

Consommation, efficacité énergétique

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200Si l'autonomie théorique est de 170 km, notre véhicule d'essai disait pouvoir faire 130 km avec une batterie chargée à 94 % quand nous l'avons pris. 41 km plus tard (petit essai, on a  roulé plus avec l'Evalia), la batterie était déchargée à 56 %, et l'indicateur d'autonomie donnait 80 km. Ou 38 % de charge pour faire 41 km. Plus de 100 km sont donc possibles, et on précisera aussi que Nissan avait lesté notre véhicule de 250 kg. Impossible cependant de savoir dans quelle mesure la charge impacte la consommation, mais cela mériterait de faire des tests précis. La différence est potentiellement très faible, puisque la charge impacte la récupération d'énergie au freinage. Plus le véhicule est lourd, plus on récupérera d'énergie. D'après Nissan, 100 kg de charge diminue l'autonomie de 3 %. Côté recharge enfin, on évitera la version de base, parce qu'elle ne propose qu'un chargeur 16A. Les chargeurs 32A et Chademo (qui recharge à 80 % en 30 minutes) sont des options.

Conclusion

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200L'achat d'une voiture particulière est toujours un acte complexe. Il faut que cela plaise à monsieur, que cela plaise à madame, parfois aussi que cela plaise aux enfants... Alors que pour les utilitaires, c'est beaucoup plus simple. Souvent même, on ne choisit même pas la couleur, et on prend le blanc réfrigérateur que possédait notre véhicule d'essai. Parce que le gros truc qui domine tout sur le cahier des charges, pour les entreprises, c'est le TCO. Ou Total Cost of Ownership (coût total d'utilisation), et là, l'e-NV200 écrase toute la concurrence de ses 4 roues. On parcourt 100 km avec moins de 3 € d'électricité, et en France, l'e-NV200 est moins cher à l'achat que la version diesel grâce au bonus de l'état.

L'utilitaire électrique Nissan e-NV200Le seul point faible est toujours l'autonomie, mais Nissan nous dit que 70 % des fourgons en Europe parcourent moins de 100 km par jour. Il y a donc des milliers de clients, et la faiblesse du coût d'utilisation est l'argument massue pour les convaincre. Moins cher que le diesel en carburant, moins cher que le diesel à l'achat, et 40 % moins cher que le diesel en entretien ! Sauf à rouler beaucoup, il n'y a pas à hésiter un quart de demi de seconde ! C'est l'électrique qu'il faut prendre, et tant pis pour le diesel. Et cela change la vie, pour le meilleur. Comme la Leaf, le Nissan e-NV200 est disponible complet, avec sa batterie, ou avec la batterie en location, à partir de 25620 € (batterie incluse, bonus non déduit).


Laurent J. Masson







Dernières actualités de l'écologie automobile :


25-08-2019 — Dans la Tesla Model 3, des batteries coréennes comme dans une Zoé — Un leadership qui s'accroît.

24-08-2019 — Voiture électrique de rallye : Opel va le faire — Avec la Corsa-e.

23-08-2019 — Pollution de l'air : Norilsk, toujours le pire du pire — Là où le monde ne regarde pas.

23-08-2019 — 45, le coupé anniversaire de Hyundai — Une maturité qui n'a rien à envier aux anciens.

22-08-2019 — L'échappement court, Mercedes innove pour ses hybrides rechargeables — Plus d'autonomie !

21-08-2019 — 405 km d'autonomie pour le monospace électrique Mercedes EQV — Batterie de 100 kWh.

20-08-2019 — Test d'endurance à Nardo pour la Porsche Taycan électrique — Résultats conformes aux attentes.

18-08-2019 — Tous les constructeurs peuvent faire des voitures électriques — Tout est disponible.

17-08-2019 — Les 2 premiers Freightliner eCascadia ont été livrés — Le camion américain zéro émission.

16-08-2019 — ZF parviendra t-il à imposer sa boite de vitesses pour électriques ? — Besoin de convaincre.

15-08-2019 — Volkswagen T-Roc Cabriolet : future star de l'été — Elle a de qui tenir !

14-08-2019 — Gadget ? Le Porsche Cayenne Turbo S E-Hybrid — La cerise sur le gâteau ?

13-08-2019 — Mois d'août : les batteries en croissance chez BMW — La 225xe encore plus hybride rechargeable.

12-08-2019 — Autobus électriques : l'énorme challenge — L'exemple de Mannheim avec Mercedes.



Nos derniers essais :


Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
— Essai détaillé, est-ce le dernier ?

Renault ; essence-diesel