Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Ionity, réseau européen de bornes de recharge rapides 350 kW

Station Ionity de bornes de recharge rapidesBeaucoup disent que c'est le point faible de la mobilité électrique : la lenteur des infrastructures de recharge. Ils n'ont pas tort. Quand on a été habitué pendant des années, à obtenir 7/800 km, voire 1000 km d'autonomie, en 3 minutes, on ne peut pas voir comme un progrès, une voiture électrique qui va demander de rester branchée une pleine demie-heure pour gagner, 100/150 km d'autonomie... Mais cela, c'est le passé, puisqu'aujourd'hui, il y a Ionity.
Station Ionity de bornes de recharge rapidesIonity est un réseau de bornes de recharge très rapides, jusqu'à 350 kW. C'est mieux que Tesla, dont les superchargeurs sont limités à 135 kW (encore qu'augmentés à 200 kW l'année prochaine), et cela permettra, dans le meilleur des cas, pour les voitures qui accepteront un courant aussi fort, de récupérer jusqu'à 300 km d'autonomie en 15 minutes. Faire 1000 km d'autoroute, à vitesse autoroutière, dans la journée est donc faisable. Ce sera d'autant plus facile que les stations Ionity sont implantés sur les aires de repos des autoroutes, et qu'il y en aura partout en Europe centrale et de l'Ouest, de l'Espagne à la Norvège, et de la France à la Hongrie. Cela promet, il fallait aller voir. De Paris, nous allons à Chartres, car il y a une station sur l'A11 juste 2 km avant Chartres, à la station Shell de l'aire de repos de Gasville-Oisème (illustrations : photos avec le ciel bleu).
Station Ionity de bornes de recharge rapidesDès le premier regard, on voit que les choses n'ont pas été faites à moitié. Il y a 4 bornes, un ensemble de grosses armoires métalliques et un batiment bétonné derrière, protégés par une grille. On appréciera aussi à sa juste valeur l'aménagement de la voierie. Les places sont à l'écart, bien délimitées, et on ne devrait jamais y voir de voiture essence garée là par erreur.


Station Ionity de bornes de recharge rapides107 stations Ionity existent déjà en Europe, et pour le vérifier, nous nous rendons en Belgique, à Froyennes, à la station Q8 sur l'autoroute entre Villeneuve d'Ascq et Tournai (illustrations : photos avec le ciel gris). C'est exactement la même borne, une unité fabriquée par ABB. Chaque borne possède un petit autocollant d'identification, nous y apprenons que cet appareil pèse 250 kg, et qu'il est fabriqué en Italie. Ce qui est satisfaisant. Alors que les bornes des futures stations seront acquises à un fabricant australien. Une belle maladresse, parce que le réseau Ionity est co-financé par l'Union Européenne... L'acteur public n'a su exiger que les bornes soient au standard européen, et tant pis (ou bien fait ?) pour les constructeurs comme Renault ou Nissan qui ne l'utilisent pas... Ce sont cependant les constructeurs automobile qui sont les premiers, et plus importants financiers du réseau, BMW, Ford, Mercedes et le groupe Volkswagen.
Station Ionity de bornes de recharge rapidesLes bornes sont très simples d'apparence, sans aucun bouton. On y voit un lecteur de cartes RFID, et un grand écran tactile. Le lecteur de cartes ne saura reconnaitre que des cartes dédiées à la recharge, il ne sait ce qu'est une carte bancaire sans contact. Et c'est bien dommage... Quant à l'écran tactile, on s'étonne qu'il ne soit absolument pas protégé. Il y a déjà des écrans tactiles sur des pompes à essence, ou d'autres bornes, mais ils sont généralement de petite taille, et dans un renfoncement à l'intérieur de la borne. Là, l'écran est totalement exposé aux éléments, vent, pluie, neige ou grêle, et on s'interroge sur sa durabilité, même si ABB a une bonne réputation pour la fiabilité de ses matériels.
Station Ionity de bornes de recharge rapidesNous remarquons une plaque avec un numéro de téléphone pour appeler en cas de problème, et bien sûr, même si le standard est assurément le même, il y a sur les bornes en France un numéro de téléphone français, et un numéro belge en Belgique. Le lecteur de cartes RFID indique le besoin d'une carte, mais renseignement pris, la station d'essence à côté n'en vend pas. Alors qu'à Chartres, on peut y acheter une carte 2 recharges pour la borne Izivia (ex-Sodetrel, réseau Corri-Door) qui est de l'autre côté de l'aire de repos... Il faut donc s'équiper au préalable, mais ce devrait être le cas de tous les futurs clients, puisque chez Audi par exemple, dont le SUV e-tron est prévu pour Ionity, l'automobiliste reçoit une carte d'accès au réseau (à laquelle il devra associer un moyen de paiement), en même temps qu'il prend possession de sa nouvelle voiture.


Une autre solution est l'application smartphone. On la télécharge, on l'installe, c'est en français, mais quand on veut lire les conditions de service, on lit Allgemeine Nutzungsbedingungen... Parce qu'ils ont oublié de les traduire en français... Le formulaire de création de compte est ensuite plutôt long. Il faut aussi enregistrer un moyen de paiement, et ce n'est qu'après qu'on pourra prendre une photo du QR-code de la borne, pour pouvoir initialiser le processus de recharge. Est-ce une bonne méthode ? On pensera au risque de sabotage, parce qu'il suffirait qu'un enfant de 5 ans vienne avec un gros feutre faire une croix sur le QR-Code, et la borne sera inutilisable pour le paiement par smartphone.
Station Ionity de bornes de recharge rapidesLe prix de la recharge est très accessible, forfaitaisé à 8 € pour le lancement, mais on ne pourra que regretter que ce réseau Ionity ne soit pas plus facile d'accès pour ceux qui n'en feront qu'un usage très occasionnel. Pour une personne très agée qui n'a pas de smartphone, cela n'ira pas. Pour un pauvre interdit bancaire qui n'a qu'une carte de retrait auprès des distributeurs de sa banque, il faudra continuer à rouler avec un vieux diesel. Pour un paranoïaque anarchiste qui refuse qu'un calendrier de toutes ses sessions de recharge soient enregistrées dans une base de données on ne sait où, cela ira encore moins... On aurait apprécié que le co-financement du réseau par des fonds publics européens, aient imposé un choix de moyens de paiement qui permettre l'usage à vraiment tous les publics...
Station Ionity de bornes de recharge rapidesIl faut néanmoins se montrer optimiste, parce que le réseau Ionity est encore très jeune, que de nombreuses améliorations sont en cours ou prévues, à mesure qu'il se développera. Les 107 stations de ce début juin 2019 devraient être 400 fin 2020, et aux 2 stations que nous vues, Chartres et Froyennes, nous avons vu des plots pour installer de nouvelles bornes à mesure que les besoins, les voitures électriques en circulation, augmenteront. Voilà qui est réjouissant : avec Ionity, il est désormais possible et facile de voyager sur de longues distances avec une électrique, et il est déjà prévu que le nombre d'automobilistes qui le feront va augmenter.


Laurent J. Masson








Dernières actualités de l'écologie automobile :


22-08-2019 — L'échappement court, Mercedes innove pour ses hybrides rechargeables — Plus d'autonomie !

21-08-2019 — 405 km d'autonomie pour le monospace électrique Mercedes EQV — Batterie de 100 kWh.

20-08-2019 — Test d'endurance à Nardo pour la Porsche Taycan électrique — Résultats conformes aux attentes.

18-08-2019 — Tous les constructeurs peuvent faire des voitures électriques — Tout est disponible.

17-08-2019 — Les 2 premiers Freightliner eCascadia ont été livrés — Le camion américain zéro émission.

16-08-2019 — ZF parviendra t-il à imposer sa boite de vitesses pour électriques ? — Besoin de convaincre.

15-08-2019 — Volkswagen T-Roc Cabriolet : future star de l'été — Elle a de qui tenir !

14-08-2019 — Gadget ? Le Porsche Cayenne Turbo S E-Hybrid — La cerise sur le gâteau ?

13-08-2019 — Mois d'août : les batteries en croissance chez BMW — La 225xe encore plus hybride rechargeable.

12-08-2019 — Autobus électriques : l'énorme challenge — L'exemple de Mannheim avec Mercedes.

11-08-2019 — Nouveaux moteurs pour le Nissan X-Trail — Parce que les SUVs aussi doivent progresser.

10-08-2019 — Des voitures solaires chez Ferrari ! — Gag, c'est au musée.

09-08-2019 — Avant la nouvelle i10, Hyundai cartonne en Allemagne — Et le Kona hybride...

08-08-2019 — D'après Autocar, la Fiat 500 électrique aurait 4 portes — Du nouveau !



Nos derniers essais :


Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
Ford Fiesta ST 200 ch, essai détaillé
— Espèce sportive toute mécanique à protéger.

Ford ; essence-diesel
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
Essai détaillé, BMW i3 batterie 42 kWh
— Toujours un bijou de technologie.

BMWi ; voiture-electrique
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
Essai détaillé, Peugeot 508 BlueHDi 130 EAT8
— Elle consomme moins qu'une hybride !

Peugeot ; faible-consommation
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
Lexus UX250h - Essai détaillé d'un crossover des villes
— La petite Lexus qu'on attendait.

Lexus ; voitures-hybrides
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
Suzuki Swift 1.2 Dualjet SHVS Hybrid
— Essai détaillé d'une petite qui joue de sa légèreté.

Suzuki ; voitures-hybrides
Ford Mondeo SW Hybride
Ford Mondeo SW Hybride
— Toujours la meilleure motorisation.

Ford ; voitures-hybrides
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
Volkswagen Polo TDI 95 ch DSG
— Essai détaillé, pour les gros rouleurs.

Volkswagen ; faible-consommation
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
Toyota RAV4 2WD Hybride 218 ch
— Essai détaillé, presqu'un sans faute.

Toyota ; voitures-hybrides
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
Renault Espace BluedCi 200 EDC Initiale Paris
— Essai détaillé, est-ce le dernier ?

Renault ; essence-diesel