L'écologie automobile. La voiture verte pour conduire propre. Électriques, hybrides, pile à combustible, hydrogène, biogaz renouvelable et biocarburant
Page d'accueil Moteur Nature



BlueCar : la voiture électrique de Bolloré avec les batteries LMP de Batscap

Une vraie voiture électrique

C'est une voiture verte puisqu'elle ne pollue pas, et ils l'ont appelé la voiture bleue. BlueCar. Merci M. Bolloré de mettre une note de poésie dans le paysage automobile. Hybridation, piles à combustibles, hydrogène, les nouvelles technologies de l'automobile enthousiasment par leurs résultats déjà remarquables, et leurs promesses de remplacer sans concession les traditionnelles voitures à essence. Mais a t-on vraiment besoin, chaque fois qu'on se sert de sa voiture, d'une vitesse de pointe de 200 km/h (ou plus), avec une autonomie supérieure à 500 km, comme le proposent désormais toutes les BMW ? Vrai qu'il agréable de disposer d'une réserve de puissance, mais pour l'usage quotidien de la majorité des automobilistes, cela n'est pas nécessaire.

D'où la solution de la voiture électrique. Garantie 100 % zéro pollution ! Les constructeurs français, et notamment PSA, en furent les champions. Peugeot 106, Citroën Saxo, Citroën Berlingo, des milliers de ces modèles ont été fabriqués en version électrique. Mais avec des performances et une autonomie vraiment par trop ridicules (moins de 100 km/h en pointe, et moins de 100 km d'autonomie), ils ont constitué le plus gros échec commercial de l'industrie automobile européenne de ces 20 dernières années (à égalité avec la Renault Avantime). Il faut donc concevoir une voiture électrique plus performante que cela.

C'est justement ce que Bolloré a fait. Groupe industriel à activités multiples, basé en Bretagne, Bolloré, 33.411 collaborateurs, est un leader mondial du film plastique. Polymère, polypropylène, ces matières servent notamment à la fabrication de condensateurs, ce qui a fait réfléchir l'entreprise sur le stockage de l'énergie électrique. Et constatant la progression constante du marché des accumulateurs, le groupe a décidé de financer la recherche et le développement d'une nouvelle batterie à super capacité. Fruit d'un investissement de 70 millions d'euros, elle sera commercialisée sous la marque Batscap.

C'est autour de cette batterie qu'a été développé la BlueCar, une voiture électrique 100 % originale. Car la difficulté dans la conception d'une auto électrique, c'est le placement des batteries. On connait déjà cette difficulté sur les autos modifiées pour fonctionner au GPL. On rajoute une bonbonne dans le coffre, ou à la place de la roue de secours, c'est du bricolage, mais sur une voiture électrique, le pack de batteries est 4/5 fois plus volumineux qu'une bouteille de GPL, on ne peut plus bricoler. Le duo Dassault/Heuliez, sur sa Cleanova, a résolu la difficulté en logeant la moitié des batteries sous les sièges arrières, et le reste dans le plancher du coffre (en porte-à-faux), c'est là qu'on voit tout l'avantage d'un chassis spécifique.

Le shéma ci-dessus est très explicite, les batteries y sont représentées par le chiffre 1 (elles sont bien au centre du chassis), le 2 indiquant les zones de déformation en cas d'accident. Car ce démonstrateur de technologie a été conçu pour respecter toutes les normes de sécurité en vigueur, et pour figurer honorablement aux tests de l'EuroNCAP. La BlueCar est une vraie voiture, elle devrait même avoir un bon comportement routier de par sa répartition des masses idéale. Selon Philippe Guédon, l'emblématique ex-directeur de Matra qui l'a conçu, la BlueCar a un centre de gravité 7,5 cm plus bas que si elle était une voiture à essence. C'est tout bénéfice pour la stabilité.

Autre atout de la traction électrique, la compacité du moteur (de 30 kW et 170 Nm de couple) et la non-nécessité d'une boite de vitesses, grâce à une plage d'utilisation de 0 à 10.000 tr/mn. La BlueCar a une vitesse de pointe de 125 km/h, avec une accélération de 0 à 60 km/h en 6,3 secondes. Insuffisant pour une sportive, mais plus qu'adéquat pour une auto à vocation péri-urbaine. Cette vocation s'exprime d'ailleurs par la taille de l'auto. Se souvenant de la première Mini (celle créée par Sir Alec Ignossis en 1959), les concepteurs de la BlueCar ont choisi la même longueur : 3.05 m. L'auto est courte, mais large, 1.71 m, pour pouvoir accueillir 3 passagers de front. L'arrière pouvant accepter au choix 2 passagers supplémentaires grâce à une banquette rabattable, ou des bagages, 810 litres de volume sont disponibles.

On le voit ci-dessous sur ces photos prises lors du salon de l'auto de Genève, l'auto a été conçue polyvalente. Usage ludique ou usage professionnel, la BlueCar veut séduire le plus large public, et elle y parvient sans peine avec ses grandes portes rondes qui mettent un sourire aux visages de tous ceux qui la regardent.
Cette voiture est cependant encore un prototype, non totalement fonctionnel (mais qui le sera sous quelques semaines). Il a été réalisé par l'entreprise D3, qui fut très active pour ce salon de Genève, puisque c'est aussi D3 qui a réalisé le concept-car Zoé pour le compte de Renault, et le remake de Lancia Stratos pour Fenomenon. D3 est une filiale de Pininfarina, et la compétence du carrossier italien ne s'arrête pas à la réalisation de prototypes, puisque c'est une autre filiale de Pininfarina, Matra Automobile Engineering (MAE) qui a fourni le moteur électrique et son réducteur.

Il faut s'en souvenir, Matra avait déjà réalisé plusieurs prototypes de voitures électriques (sous l'impulsion de Philippe Guédon), et Pininfarina de même (le dernier étant le Metrocubo, présenté à Francfort en 1999). En prenant le contrôle des bureaux d'études de Matra en 2003 (rebaptisé ensuite MAE), Pininfarina réunit désormais une somme de compétences dans le véhicule électrique qui n'a guère d'équivalent dans le monde. C'est donc encore D3 qui devrait se charger de finaliser le développement du prototype, car des tests routiers sont programmés pour le début de l'été (et avec des journalistes !). Mais on sait que les performances annoncées ont déjà été vérifiées, la voiture a une autonomie de 200 km, un mulet sans carrosserie (plus léger mais moins aérodynamique) l'a démontré.

Avec une anode de lithium, une cathode à base d'oxyde de vanadium et un électrolyte polymère tout solide, la batterie Lithium Métal Polymère (LMP) de Batscap semble promise à un bel avenir. Avec 27 kW d'énergie embarquée, la BlueCar ne pèse que 980 kg. Pour une 5 places électrique, répondant aux normes, c'est à la limite de l'incroyable. Plus légère, plus compacte, la batterie LMP a pourtant encore d'autres atouts, comme celui de se recharger plus vite que des éléments traditionnels (charge complète de la BlueCar en 6 heures), et d'être 100 % recyclable au terme d'une durée de vie plus longue. Il serait aussi plus facile de mesurer combien une batterie LMP contient d'électricité à chaque moment donné (la mesure de charge partielle d'une batterie est complexe). Bref beaucoup d'arguments, mais il reste maintenant le plus dur : résoudre l'équation industrielle.

Le groupe Bolloré n'est pas constructeur automobile, et à priori, n'a pas l'intention de le devenir. Il serait certes possible de sous-traiter (Pininfarina est tout trouvé pour cela, il a tous les moyens), mais personne dans l'industrie automobile ne sait associer petite série et faible coût de production. La BlueCar à moins de 20.000 euros, d'accord, mais on imagine mal comment y parvenir sans une production supérieure à 10.000 exemplaires. C'est un grand projet qu'il faut mettre sur pied, et la BlueCar a pour cela un solide atout en la personne de Jean-Louis Bouquet (ci-contre). Président du conseil d'administration de Batscap, il était auparavant directeur financier du groupe Bolloré. On l'imagine largement habitué à la gestion d'opérations complexes, et il ne doit pas ignorer grand chose (ni grand monde) de l'industrie automobile, puisqu'il était précedemment directeur financier de l'équipementier Valeo.

A notre humble connaissance, la voiture électrique n'a jamais eu un homme au parcours aussi éloquent pour la promouvoir. Avec lui et les performances étonnantes des batteries Batscap, le projet pourrait donc aboutir, et c'est tout ce qu'on souhaite, parce qu'avec une auto aussi verte que la BlueCar, on serait sûr de voir la vie en rose.



Dernières actualités de l'écologie automobile :

23/07/2014 — La BMW i3 compatible Autolib — Le premium dégradé.

23/07/2014 — L'avenir appartient aux crossovers — En Europe comme aux Etats-Unis.

22/07/2014 — Opel arrêterait l'Ampera — Fin de l'hybride rechargeable GM en Europe ?

21/07/2014 — La nouvelle Smart Fortwo est déjà prête pour l'autopartage — car2go ready.

20/07/2014 — Quand BMWi et VW font de l'humour — Avec des vidéos.

19/07/2014 — Le plus puissant 4 cylindres du marché sur la Ford Mustang — Le downsizing à l'américaine.

18/07/2014 — Premiers clichés de la nouvelle Mazda 2 — Avec un nouveau petit diesel.

18/07/2014 — La Tesla compacte sera la Tesla 3 — L'originalité sera dans l'auto.

17/07/2014 — Le ministre de l'économie essaie la Toyota à hydrogène — Sur la route et à la station.

16/07/2014 — L'échec de la Prius rechargeable au Nurburgring — Pour quelques secondes de trop.

16/07/2014 — BMW et Samsung SDI renforcent leur partenariat — Pas seulement pour BMWi.

15/07/2014 — Audi lance le TDI Compétition sur l'A7 — Avant la R8.

15/07/2014 — Volkswagen met à jour sa Scirocco — Petites améliorations.


Recherchez sur ce site :

Recherche personnalisée

nos forums nos liens notre club
Copyright Moteur Nature 2002-2014 — Premier site européen sur l'hybride et l'électrique, l'écologie automobile et ses carburantsPlan du site
Les autres voitures du marché, conseils assurance auto et conseils crédit automobile.