Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

L'Highlander, hybride Toyota mi-nouveau

Ven 09/02/2007   —   C'est au salon de Chicago que Toyota a présenté la nouvelle version de son Highlander, un 4x4 qui existe en version à propulsion conventionnelle, et en version hybride.
L'Highlander était un assez gros 4x4 soft, il devient carrément gros avec cette nouvelle génération, puisque par rapport à un RAV4, il est 40 cm plus long et 10 cm plus large. Ce devient aussi un engin lourd, puisque même la version non hybride fait désormais plus de 2 tonnes. Mais il reste pourtant un engin soft, puisque sa plateforme est celle de la berline Camry, et non celle d'un 4x4 traditionnel comme le Fourrunner ou le Land Cruiser. Ce gros véhicule n'a jamais été proposé en Europe, il n'est pas question qu'il le soit, mais on le trouvait au Japon sous les noms de Kluger, et avant lui Harrier, et c'est sur cette base que fut ensuite développé le Lexus RX, qui est lui vendu partout dans le monde.

Lexus RX dont la version hybride est le RX400h, et dont l'Highlander hybride, qui était apparu en même temps était le jumeau technique. Le Lexus RX400h était présent au salon de Detroit en 2003, mais il ne fut commercialisé qu'à compter de début 2005 (aux USA). Le Highlander a suivi de peu, et c'est cette jeunesse qui fait que ce groupe propulseur continue quasi-inchangé dans la nouvelle génération. C'est un peu dommage pour les fans de l'hybride qui sont amateurs de la toute dernière technologie, mais le hardware de l'Highlander hybride ne change pas. Quelques améliorations logicielles ont pourtant permis d'optimiser le rendement, et l'auto ne devrait presque pas consommer plus en dépit de la prise de poids, et la puissance passe de 268 à 270 ch, mais cela ne va pas plus loin.

Pour donner du grain à moudre aux partisans de l'hybride néanmoins, Toyota a ajouté une fonction de blocage de l'auto sur son mode électrique. Cette fonction est populaire sur la Prius, elle le sera probablement aussi sur l'Highlander, même si l'autonomie est très faible : inférieure à 2 km. Les américains auront l'opportunité de découvrir si ce nouveau Highlander est aussi performant que l'ancien malgré sa masse plus importante à compter de septembre, ce n'est pas un mal que les européens en soient privés. Mais nous attendons comme tout le monde, une version améliorée de S.U.V. hybride dans la prochaine génération du Lexus RX.

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota ; voiture-hybride