Connexion réussie Transition One, pionnier du rétrofit, a fait faillite

Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

22 années d'expériences pour vous informer.

Transition One, pionnier du rétrofit, a fait faillite

Mar 21/03/2023   —   En toute logique.
voiture essence rétrofitté à une propulsion électrique par Transition OnePour ceux qui aiment regarder des vidéos sur Youtube, il y a de beaux exemples de gens qui ont converti un vieux Range Rover, ou une Porsche 944 à une propulsion électrique, et les résultats sont enthousiasmants. C'est le bon côté du rétrofit électrique. Mais à côte de cela, il y a quelques personnes qui ont eu l'idée de faire cela de manière semi-industrielle, avec des voitures d'occasion qui ne sont pas chères. Des Renault Twingo II ou des Fiat 500 comme montrent nos illustrations. La société Transition One, établie à Orléans, était une pionnière dans cette volonté d'industrialisation du rétrofit. Elle a été mise en redressement judiciaire le mois dernier, et ce mois-ci, le tribunal a prononcé sa liquidation. Personne ne doit en être surpris, parce que derrière le romantisme écologique de donner une seconde vie à une auto qui était vouée à la destruction, on ne peut ignorer la réalité économique.
voiture essence rétrofitté à une propulsion électrique par Transition OneUn rétrofit électrique coûte au minimum 15 000 €, et vu la cherté des composants disponibles sur étagère, on n'aura pour ce prix que des performances et une autonomie... Minables, il n'y a pas d'autre mot. Tout juste 100 km d'autonomie, et seulement 110 km/h en vitesse de pointe. Et cela dans une voiture vieille de 15 ans ! Alors qu'une Dacia Spring, ou qu'une Renault Twingo ZE offrent nettement plus pour un budget seulement accru d'un quart, ou d'un tiers, avec la confiance d'être dans une voiture intégralement neuve, avec la garantie et le service après-vente d'un grand constructeur. Et le rétrofit sera encore moins économiquement intéressant à l'avenir, avec la future Volkswagen ID.2 qui promet beaucoup pour 25 000 €.

Ce sera toujours une bonne idée de convertir à l'électrique un vieux Range Rover, mais il faut s'attendre à d'autres faillites chez les autres qui veulent industrialiser le rétrofit, parce qu'ils ne pourront jamais concurrencer les constructeurs.


Laurent J. Masson




Rubrique(s) et mot(s)-clé : toutes-les-marques ; voiture-electrique