Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

Ford Airstream et Edge HySeries, des voitures à hydrogène qui se rechargent

Un concept et un prototype

Ford a l'art pour tenir les journalistes en haleine : au salon de Detroit, il présentait un concept-car, avec en dernière ligne du communiqué de presse qui l'accompagnait, la nouvelle qu'un prototype reprenant sa technologie serait au salon de Washington 2 semaines plus tard. Cet article présente ces 2 autos. La première est l'Airstream. Un monospace, il utilise le nom d'un fabricant de caravanes très réputé aux Etats-Unis pour la caractéristique unique de ses modèles : leur carrosserie tout en aluminium.

L'Airstream de Ford a alors la même finition en apparence que les fameuses caravanes, mais ce n'est hélas que du maquillage. C'est une peinture spéciale qui a un aspect d'aluminium (!) . L'auto fait d'ailleurs très fort pour ses cosmétiques. Large calandre chromée réfléchissante comme un miroir, entourage des vitres lumineux, en orange, pour bien souligner leur anti-conformisme, et portes asymétriques. Une porte normale côté conducteur, un grand ouvrant vers le haut côté passager. Quant au hayon, il a plus la forme d'un décapsuleur que d'un ouvrant automobile. L'intérieur est tout aussi inhabituel.

Les designers se sont inspiré d'un film ! 2001, odyssée de l'espace. L'intérieur de cet Airstream évoque le futurisme de 1968, et c'est somme toute encore sympathique en 2007. Mais passons maintenant à la technique. L'Airstream ne pollue pas, il roule à l'hydrogène. Mais il ne s'en contente pas, puisqu'il a aussi une batterie. Nous nous souvenons de la fierté des ingénieurs GM, en 2002, à la présentation du concept Hy-Wire : il ne possèdait pas de batterie. Cela veut dire que sa pile à combustible (PAC), était suffisament souple pour accepter de varier sa puissance en fonction de la demande du conducteur, en temps réel.

Cette architecture avait l'atout de la simplicité, et de la légereté, mais pour permettre l'usage d'une PAC plus petite, on favorise plutôt aujourd'hui l'emploi d'une batterie tampon. Ainsi, la PAC n'a plus besoin de pouvoir fournir une grande puissance maximale, mais simplement la puissance nécessaire à une vitesse de croisière élevée. Et pour les rares moments où le conducteur a besoin de plus de puissance, il la prend dans la batterie. L'Airstream est un peu comme cela. Son moteur électrique puise l'électricité dont il a besoin dans la batterie, puis dans la PAC quand la batterie devient insuffisante.

Ce n'est donc pas comme sur les hybrides japonais, c'est en fait plutôt comme la Chevrolet Volt, car l'Airstream a une grosse batterie. Si grosse qu'il peut parcourir 40 km en s'alimentant rien qu'avec elle. Mais le logiciel qui commande l'auto veille au grain, et pour éviter toute décharge profonde, il fait démarrer la PAC quand la charge de la batterie tombe à 40 %. Pour être honnête, précisons aussi sur ce sujet, qu'une PAC n'a pas la même facilité de démarrage qu'un moteur à combustion. C'est toujours choquant dans une voiture hybride japonaise, si on adopte une conduite heurtée, de voir le moteur essence se couper, redémarrer, se recouper... Dans l'état actuel des connaissances, on ne peut pas faire cela aussi facilement avec une PAC.

Et même avec un moteur à combustion interne, il sera toujours beaucoup plus efficient d'éviter les démarrages, redémarrages intempestifs. Mais il faut pour cela un pack de batteries conséquent, et tant le concept que le prototype de Ford en ont un. Ce prototype se base sur l'Edge, le tout nouveau sport-utility-vehicle de Ford pour 2007. Son bon look lui a valu de recevoir le titre de Urban truck of the year, et ses premiers résultats commerciaux sont encourageants pour redresser les bilans comptables du constructeur. Astucieusement peint en blanc et noir, cet Edge HySeries possède une batterie Lithium-Ion en 336 V, qui lui donnerait une autonomie de 56 km, si on vidait sa batterie.

On évite cependant cela, et en fonction du pied droit du conducteur, c'est normalement au 40ème kilomètre que la PAC se met en marche. Ce qui signifie que pour le particulier qui ne fait que 30 km dans la journée, il est possible de ne circuler que sur la batterie. Zéro consommation d'hydrogène dans la journée, et si on veut faire pareil le lendemain, pas de problème, il suffit de brancher l'auto sur la prise de son garage le soir. Et cette idée est nouvelle. Sur une voiture à PAC en effet, avec la PAC qui produit de l'électricité, c'est assez incongru de se brancher sur le secteur. Mais on peut souhaiter économiser l'hydrogène.

Alors, sur la batterie du lundi au vendredi, et on se garde l'hydrogène pour le week-end ! Actuellement, cette faculté de rouler et charger à l'électricité, permettra de combler les absences du réseau de distribution d'hydrogène. Il y a à peine une centaine de stations d'hydrogène de par le monde, ce n'est malheureusement pas demain que la pollution automobile va cesser... Mais si le zéro-pollution n'est pas indispensable, l'architecture développée par Ford est très souple dans son développement. Il serait par exemple possible de remplacer la PAC de cet Edge par un petit moteur diesel qui entrainerait une génératrice, mais cela rejetterait du CO2, et toujours quelques polluants toxiques...

Quelques uns pourraient aussi croire que si Ford a eu l'habileté de développer une chaine de traction électrique, il serait possible de mettre plus de batteries, et d'oublier la PAC. De se passer d'hydrogène. La voiture électrique a de nombreux partisans, mais peu de gens en connaissent les limites, c'est une bonne occasion de les rappeler. Le roadster Tesla, qui se batit une réputation comme étant l'électrique la plus performante de tous les temps, et avec des batteries dernier cri, ne fait même pas la moitié de la masse de ce Ford Edge. Les autonomies de ces 2 véhicules sont pourtant à 10 % l'un de l'autre (360/400 km). Mais là où le petit roadster a besoin de 450 kg de batteries, le gros Ford Edge parcourt la même distance avec seulement 4,5 kg d'hydrogène...

Même en ajoutant le poids de son réservoir et de la PAC, l'hydrogène n'est pas prêt d'être détrôné comme carburant de l'avenir. Mais si son usage peut être optimisé par un pack de batteries qui viendrait rendre la PAC superflue sur les petites distances, en donnant au conducteur une nouvelle source de ravitaillement pour son auto, que Ford n'hésite pas une seconde à parfaire cette solution.







Dernières actualités de l'écologie automobile :


31-03-2020 — Le salon de l'auto de Paris victime du virus chinois — Dommage collatéral.

31-03-2020 — BMW confirme qu'il croit toujours en l'hydrogène — Les batteries ne sont pas la seule solution.

29-03-2020 — Coronavirus : quand les toilettes payantes deviennent gratuites — Pour voir le positif.

28-03-2020 — Confinement : c'est interdit de rouler mais c'est tellement bon — Le bon côté de la situation présente.

27-03-2020 — Renault donne des Clio aux personnels soignants — Des essences plutôt que des électriques ?

27-03-2020 — 1723 km en 24 heures sur une Harley Davidson Livewire électrique — Michel Von Tell, un suisse très rapide.

26-03-2020 — 15 millions d'hybrides Toyota — Un succès mondial !

26-03-2020 — Ford a trouvé comment fabriquer des respirateurs en grande série — Les constructeurs contre le coronavirus.

25-03-2020 — Après 22 ans de télétravail... — Expériences vécues.

25-03-2020 — Coronavirus : faire son plein ou brancher, les précautions à prendre — Eviter la contamination.

24-03-2020 — Le poids lourd Toyota-Hino à hydrogène vise les 600 km d'autonomie — 25 tonnes.

24-03-2020 — Porsche se demande qui veut d'une sportive électrique ? — La réponse n'est pas évidente.



Nos derniers essais :


Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
Hyundai Kona hybride, essai détaillé
— Le style et la vertu à bon prix.

Hyundai ; voitures-hybrides