Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

17 années d'expériences pour vous informer.

35 % de CO2 en moins avec l'hybridation

Mar 15/09/2009   —   Quel est le gain en sobriété apporté par un système hybride ? Peugeot nous donne la réponse.
Peugeot 308 RCZ hybride
Voilà une question que nous sommes nombreux à nous être posé. On sait tous que l'hybride permet de réduire la consommation, mais quand il s'agit de dire dans quelle proportion, la réponse n'est pas évidente. Il y a pourtant des exemples de voitures (Toyota Camry, Mercedes classe S pour n'en citer que 2) qui existent en version hybride, et standard, mais la première a un moteur essence modifié par l'adoption du cycle Atkinson, ainsi que par de nombreux autres points, quand la seconde n'est qu'un hybride léger, avec un moteur électrique de seulement 20 ch. Ce ne sont pas de bons exemples, et il n'y a pas de bons exemples. Jusqu'à aujourd'hui, où Peugeot nous donne celui de son concept RCZ. La 308 RCZ est une voiture de série, qui a sa première en ce moment au salon de Francfort. Mais à l'occasion du salon, la marque au lion nous montre la RCZ de dans 2 ans, la version hybride.

Peugeot 308 RCZ hybride
Elle se base sur la version 2 litres HDI de 163 ch, qu'on connait pour consommer 5,4 l/100 km, et rejeter 139 g/km de CO2. Sans modifier ce moteur, mais en remplaçant la boite de vitesses mécanique à 6 rapports par une boite mécanique pilotée, toujours à 6 rapports, et en ajoutant un moteur électrique de 37 ch sur le train arrière, la consommation tombe à 3,7 l/100 km, avec des émissions de CO2 de 95 g/km. Nous ne savons malheureusement quelle est l'incidence du changement de transmission. Mais on le suppose plutôt faible. C'est l'hybride qui fait tout, et on attend que Peugeot fasse l'auto en série pour le vérifier. Parce que 200 ch sous le pied (0 à 100 km/h en 8,5 s et le km départ arrêté en 29,6 s) pour aussi peu de CO2, c'est mieux que tout ce que propose Toyota !

Rubrique(s) et mot(s)-clé : Peugeot ; voitures-hybrides