Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature

Twitter

Youtube


MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

19 années d'expériences pour vous informer.

Bientôt une famille Prius chez Toyota

Ven 03/11/2006   —   Le SEMA-Show est le salon des accessoiristes et du tuning. Un cadre de Toyota USA y a exprimé quelques idées sur le devenir de la Prius.
Il y a plusieurs hybrides au catalogue Toyota. Seule la Prius est disponible en Europe, mais aux Etats-Unis ou au Japon, il existe des versions hybrides de la Camry (une grosse berline), du Highlander (un break tout chemins un peu plus gros qu'un RAV4), et chez Lexus, le RX et la GS sont disponibles en version hybride, avec la grosse LS qui suivra en 2007. Mais ce qui est surprenant est qu'il y a très peu de pièces communes entre ces différents modèles. Le Toyota Highlander et le Lexus RX400h sont techniquement semblables, mais il n'y a rien de commun entre une Prius et la Lexus GS450h. Alors que pour faire des économies d'échelle, il serait plus avantageux de reprendre le groupe propulseur de la Prius sur le plus grand nombre possible de modèles. C'est ce que chercherait à faire n'importe quel constructeur, et c'est finalement ce que Toyota devrait faire.

Jim Lentz, vice-président de Toyota USA, lors d'une interview à l'agence Bloomberg, a expliqué que la Prius, le nom Prius, a maintenant une très forte valeur marketing, une valeur émotionnelle même. Ceux qui roulent dans une ne disent plus qu'ils roulent en Toyota, ils disent juste Prius. C'est pour cette raison que pour accroître les ventes d'hybrides (on rappelle l'objectif de Toyota de parvenir à vendre un million d'hybrides en une année), le plus logique (et le plus simple, et le plus avantageux) est de proposer plusieurs versions de ce modèle fétiche. Tout en restant évasif, M. Lentz a évoqué l'idée d'une sorte de City-Prius, qui serait encore plus sobre, car plus petite, ainsi que d'une Maxi-Prius (une Prius Verso ?) qui serait plus logeable. Mais il ajoutait aussitôt qu'il ne faut rien attendre dans l'immédiat, qu'il s'agit simplement de la direction dans laquelle Toyota devrait s'engager à l'avenir. Nous comprenons donc que la Prius 2 restera telle qu'elle est, et que ce ne sera qu'à la troisième génération qu'on pourra attendre à voir un grand frère, ou une petite sœur (?) à la Prius.


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Toyota-Prius ; voiture-hybride