Bienvenue sur MoteurNature
Pour faire vivre notre rédaction, et vous offrir le meilleur contenu, nous avons besoin que vous acceptiez les cookies de nos régies publicitaires. Nous vous en remercions par avance.
Notre rédaction n'utilise aucun cookie (des petits fichiers texte). MoteurNature est l’un des très rares sites à pouvoir s'en passer totalement. Les seuls cookies liés à la visite de notre site sont les suivants.
Cookies des régies publicitaires
Ils permettent aux régies de vous proposer des contenus proches de vos centres d’intérêt. Ils assurent le financement du site.
ON OFF
Cookies des réseaux sociaux
Ils vous permettent de partager nos articles sur les réseaux sociaux dont vous êtes membre sans formalité.
ON OFF




Profiter de tout MoteurNature




MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.

18 années d'expériences pour vous informer.

Venturi Eclectic, l'électrique décalée mais branchée pour ne plus polluer en ville

La monégasque

Nous avons eu l'opportunité de faire un petit tour en Eclectic. Ce n'était pas un essai, on nous a conduit, promené (!), mais ce fut instructif et amusant malgré tout. Ce petit véhicule électrique avait été l'une des surprises du dernier salon de Paris, et nous l'avions présenté ici. Mais, tout choquant qu'il était sur le stand, son look unique est encore plus étonnant sur la route. Amateur de discrétion s'abstenir. L'Eclectic serait même le véhicule publicitaire idéal, du moins s'il avait de grandes portières latérales pour afficher quelque logo.

Loin de là cependant, la voiture qui nous a servi de carrosse avait des côtés en toile et plastique souple, comme sur les premières Jeep (celles de 1940). Ces côtés tiennent à la carrosserie avec des grosses pressions, et on ouvre la « portière » avec une grande fermeture éclair. L'Eclectic n'atteignant jamais des vitesses élevées, on peut rouler avec les portières roulées sans qu'elles ne claquent. Mais, encore une fois comme sur les vieilles Jeep, et à moins qu'il ne pleuve, c'est une bien meilleure idée de laisser ces éléments ouvrants dans son garage.

Quoi de plus pratique qu'une absence de portière ? On veut s'installer à bord, on s'installe. Cet avantage était apprécié à sa juste mesure par les militaires, et les postiers américains ont toujours des Jeep avec des portes coulissantes qui leur permettent de passer toute leur journée de travail sans avoir à la manipuler. En France, nous avons eu les fourgonnettes Estafette et autres Peugeot J7 avec des portières analogues. Mais les temps ont changé, les habitudes aussi. Nous pouvons néanmoins témoigner qu'à petite vitesse, et par beau temps, il est très agréable de rouler dans une voiture sans porte.

Le sentiment de liberté était magnifié par le fait que le port de la ceinture de sécurité n'est pas obligatoire à Monaco. Alors face à une politique de plus en plus répressive, et des autos bardés d'airbags, c'était reposant de rouler comme on le faisait il y a 30/40 ans. Pas en silence cependant. On dit souvent cela, que les voitures électriques sont silencieuses, et c'est presque vrai dans une auto conventionnelle qui possède des dizaines de kilos d'insonorisants, et une carrosserie fermée. Mais on ne peut attendre la même isolation phonique d'une auto comme l'Eclectic. Bruit de roulement et bruit du vent sont toujours présents, mais ils ne sont jamais assez forts pour être gênants. Et surtout, ils sont naturels.

Avantage de la propulsion électrique, la plage de régimes moteur est beaucoup plus grande que sur un moteur à explosion. L'Eclectic n'a qu'une seule vitesse, et tous les bruits augmentent alors parfaitement en harmonie avec la vitesse. L'Eclectic ne va cependant jamais vite. Il ne le peut pas, il est bridé. Comme toutes les voitures électriques, une vitesse élevée lui serait fatale, en déchargeant ses batteries trop rapidement. Comme de surcroît, il est avant tout un véhicule urbain, l'Eclectic est bridé à 50 km/h, ce qui lui permet d'être conduisible dés 16 ans avec un permis B1.

Mais avec un moteur de 16 kW, et une masse hyper contenue de 350 kg (un record !), l'engin nous a paru raisonnablement nerveux. Beaucoup plus en tout cas qu'une vieille Peugeot 106 électrique, un modèle que nous avons bien connu, aussi bien en tant que conducteur que passager. La Venturi est également nettement plus performante qu'une Gemcar, une auto qu'on s'abstiendra de classer comme une concurrente, tant elle parait utilitaire à côté. La voiture monégasque ne néglige pourtant pas les aspects pratiques, puisqu'elle possède un vrai coffre, et d'une taille qui n'est pas ridicule. Il nous a semblé plus grand que celui d'une petite auto comme une Citroën C1.

Nous attendons de pouvoir conduire l'Eclectic en septembre prochain, une version définitive, car celle de cette page est encore un prototype. Nous l'avons constaté à quelques petits bruits... Nous nous interrogeons ensuite sur l'absence de tout garde boue, même si sur les chaussées bien entretenues de Monaco, ce n'est pas un problème. Un des points les plus agréables de l'Eclectic est son toit, qui comme nous l'avions expliqué est parsemé de cellules photovoltaïques, mais qui ne se touchent pas. On est alors assis sous un quadrillage de lumière, et sur un siège orange, le plancher gris parait bien triste. La Venturi Eclectic est une auto au look complèetement décalée, nous l'apprécierions encore plus avec des couleurs vives partout. Pourquoi pas en bleu électrique ?







Dernières actualités de l'écologie automobile :


06-06-2020 — Jeep Compass : downsizing et hybride rechargeable — Grosse mise à jour.

05-06-2020 — BMW série 4, évidemment essence — Une petite série 6.

05-06-2020 — Déjà 20 000 Bentley Bentayga — Un grand succès pour ce SUV !

04-06-2020 — Le Hyundai Santa Fe passe à l'hybride rechargeable — Un SUV vert ?

03-06-2020 — Industrie : la Chine lâche du lest, Volkswagen prend du pouvoir — Enfin, un peu d'ouverture.

01-06-2020 — BMW X2 xDrive25e hybride rechargeable — Celle pour les copains.

31-05-2020 — Les pompiers à l'hydrogène grâce à Toyota — Des Mirai à Berlin.

30-05-2020 — Une Ferrari électrique en 2025 au plus tôt — Avant, ce serait trop tôt.

30-05-2020 — Renault-Nissan : l'heure des grandes manoeuvres* — Cadeau à Luca De Meo.

29-05-2020 — BMW série 5 : plus de performances, mais surtout rationalisation — La nouvelle donne.

28-05-2020 — Renault-Nissan-Mitsubishi : une inter-dépendance un peu plus poussée mais sans plus — Situation toujours complexe.

27-05-2020 — Un plan de relance auto sans imagination, ni ambition, ni financement — Comme on s'y attendait.



Nos derniers essais :


Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
Ford Puma EcoBoost 155 ch Hybrid 48V
— Un SUV sportif hybride ? Une auto couteau suisse.

Ford ; voitures-hybrides
Seat Arona TGI au GNV
Seat Arona TGI au GNV
— La voiture au gaz de monsieur tout le monde.

Seat ; biogaz-biomethane-GNV-renouvelable
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
Suzuki Vitara & S-Cross Hybrid 48V
— Prises en mains, un système léger mais efficace.

Suzuki ; voitures-hybrides
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
Lexus ES300h hybride, essai détaillé
— A la fois une citadine et une routière.

Lexus ; voitures-hybrides
Audi e-tron - Essai détaillé
Audi e-tron - Essai détaillé
— Impressionnante à plus d'un titre.

Audi ; voiture-electrique
Seat Mii Electric, prise en mains
Seat Mii Electric, prise en mains
— La première électrique vraiment abordable.

Seat ; voiture-electrique
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
Renault Clio Blue dCi 85 - Essai détaillé
— Machine à rouler à la sobriété record.

Renault ; faible-consommation
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
Hyundai Ioniq EV, prise en mains
— Des arguments renforcés pour cette électrique.

Hyundai ; voiture-electrique
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
Renault Clio TCe 100, essai détaillé
— Une essence qui a les qualités pour rester leader.

Renault ; faible-consommation