Profiter de tout
MoteurNature






MoteurNature
Toute l'actualité de la voiture verte depuis 2002.
15 ans d'expériences pour vous informer.

Recharge rapide : l'Europe du Sud s'engage avec le soutien de Renault et Nissan

Sam 10/02/2018   —   La vraie vie commence à 150 kW.
Renault ZoéPour que l'avenir appartienne à la voiture électrique, il faut qu'elle progresse, mais le drame est qu'en Europe, le progrès n'avance pas partout à la même vitesse. Le réseau Ionity, le réseau e-on, le réseau Allego, tous installent des bornes 150 et 350 kW, mais tous sont... Au Nord de la France. Principalement en Allemagne. C'est toujours la frontière. En Allemagne, la vitesse est libre sur plusieurs milliers de kilomètres d'autoroutes, alors qu'en France, elle est limitée à 130 km/h, et même seulement 110 km/h sur un nombre croissant de portions, voire des départements entiers, comme les Alpes Maritimes.

Et du côté des bornes de recharge, la France est la championne du monde des bornes AC 22 kW, un standard franco-français, lent et indigne, inventé par Renault, adopté par Smart puisque la Smart partage sa plateforme avec celle de la Renault Twingo, mais rejeté par tous les autres constructeurs... Qui voient plus loin, comme les électriciens. L'information était passée inaperçu (mea culpa !), puisque c'était entre les fêtes, le 28 décembre dernier, qu'Enel, l'électricien historique italien (comparable à EDF en France), annonçait qu'il était le coordinateur d'un nouveau réseau E-VIA FLEX-E de bornes 150/350 kW en Europe du Sud.

Il est prévu d'installer 14 bornes en Italie, 4 en Espagne, et 2, seulement deux, pas plus de deux, en France, ce qui est misérable. Mais c'est pour très bientôt, puisque tout doit être construit cette année ci. Ce projet E-VIA FLEX-E est pour moitié financé par des fonds européens, et pour le reste par Enel, EDF, Enedis, Verbund et IBIL, mais aussi des constructeurs : Renault et Nissan. Ce qui est une toute petite surprise pour le premier, puisqu'on sait que Renault est sur une voie de garage avec ses recharges AC lentes (43 kW maxi, encore qu'il serait possible de doubler pour aller à 86 kW AC), mais une énorme surprise pour le second, puisque Nissan était toujours resté fidèle jusqu'à ce jour au standard Chademo, dont il est même devenu le premier promoteur.

On notera donc que l'avenir appartient à la recharge rapide, ce qu'on savait déjà (la recharge à 22 kW est insupportable !), mais aussi au standard Combo, ce qui n'était pas encore tout à fait certain, mais il n'y a plus de doute aujourd'hui.


Laurent J. Masson


Rubrique(s) et mot(s)-clé : Renault-ZE ; borne-recharge-electrique



Dernières actualités de l'écologie automobile :


19-02-2018 — RYDS, une flotte de taxis électriques en Inde — Des Mahindra eVerito.

18-02-2018 — La BMW X4, un bel écrin pour le moteur diesel — Un reflet de cette époque.

17-02-2018 — Kia Ceed, plus rationnelle qu'émotionelle — En phase avec le segment.

16-02-2018 — Citroën Berlingo 3 : interrogations sur la version électrique — Car rien dans l'immédiat.

15-02-2018 — La première Opel électrique sera espagnole — Le changement dans la continuité.

15-02-2018 — Renault ouvre un showroom dédié ou limité aux électriques ? — En Suède.

14-02-2018 — La Supra reviendra en mode hybride — Une obligation pour Toyota.

13-02-2018 — Hyundai Nexo à hydrogène, en plus, elle est autonome — Un test concluant.

11-02-2018 — La prometteuse première Subaru hybride rechargeable — Petite série pour commencer.

10-02-2018 — Recharge rapide : l'Europe du Sud s'engage avec le soutien de Renault et Nissan — La vraie vie commence à 150 kW.

09-02-2018 — Ambitions moyennes pour le Mercedes Sprinter électrique — On attendait mieux.

09-02-2018 — Hyundai Kona électrique, une future championne promise pour cet été — Grande autonomie et... Abordable ?

08-02-2018 — Renault Zoé R110, bientôt plus de puissance, mais pas que... — Nouveau chargeur.

08-02-2018 — Rétromobile, parce que la passion est toujours là — Malgré tout.

Rechercher sur ce site

Recherche personnalisée